Vous avez interviewé le musicien Ibrahim Maalouf

VOS QUESTIONS L'artiste franco-libanais vous a répondu...

Cédric Garrofé

— 

Le musicien Ibrahim Maalouf

Le musicien Ibrahim Maalouf — C.Gonthier

[Le chat est terminé]

Et bien merci à vous tous pour vos questions! Je suis ravi de cet échange, et je vous invite à nous envoyer vos messages sur mon Facebook officiel, et en général nous essayons de répondre à toutes les questions régulièrement, l’équipe de Mi’ster Productions et moi! A très bientôt j’espère et MERCI 20Minutes pour cet échange sympa!

Mouloud: Je voulais demander à tout hasard si tu avais déjà entendu parler de pneumothorax et s'il était conseillé d'arrêter définitivement comme certains le laisse entendre ou non?

AH… la question qui fâche. J’espère que ma mère ne lira pas ce que je vais écrire. En fait, après chaque concert, je me dis que c’est une très mauvaise idée de remonter sur scène. J’ai souvent des douleurs au thorax. Je n’en parle pas trop parce que ça ne se fait pas de se «plaindre». Mais sincèrement, je pense qu’un jour j’arrêterais de jouer de la trompette, car ça m’épuise… Et je pense que ça pourrait être déconseillé en effet. 

Jazy: Est-ce qu'on peut imaginer voir un jour votre fameuse trompette «à quart de tons» produite en d'autres exemplaires. Est-ce qu'on vous a déjà sollicité pour ça?

Oui ! il y a des fabricants qui sont en train d’y penser sérieusement. Ouf, après 50ans! Mon père a inventé cet instrument au début des années 60 et c’est seulement maintenant que les fabricants s’y intéressent!

Mathieu: Ce que je ressens en écoutant ta musique est assez indéfinissable. Mélange de plaisir et d’abandon total. Que ressens-tu quand tu joues?

La même chose. Mais la différence je dirais c’est que quand tu es actif, tu dois être concentré sur le fait de ne pas faire d’erreurs, et d’être le plus juste avec soi même. Alors que lorsqu’on écoute, on reçoit quelque chose de fini. Mais nous sommes dans le même délire moi et vous. Exactement le même. 

Charlotte: Avec quel musicien artiste ou interprète avez-vous toujours rêvé de jouer? 

Je répondrais sans vraiment répondre. Je rêverais de rejouer avec mon père.

SafaC: Quelle est l’histoire derrière votre musique «Beirut»? Vous viendrez quand jouer dans les pays arabes?

En fait, nous jouons à Casablanca le 31 mars, et dans quelques pays arabes, dont le Liban le 6 août, je crois, cette année. 

L’histoire de «Beirut» est née en 1993. Je me baladais dans Beyrouth pour la première fois de ma vie, puisqu’avant j’oscillais entre la région parisienne et le village de mes parents au Liban. Et j’ai composé la mélodie en me baladant dans les rues de Beyrouth. J’avais mon casque pour écouter de la musique sur mes oreilles, mais éteint. 

Vers la fin de ma balade, où je découvrais les murs meurtris de ma ville natale, je suis tombé nez à nez avec une vision d’horreur. Une rue jonchée de débris et de bouts de corps humains suite à un attentat à la voiture piégée quelques heures plus tôt. Et laissé ainsi pour les besoins de l’enquête… J’ai été traumatisé par cette vision, et j’ai remis la musique dans mon casque et me suis enfuis en courant. Et comme à cette époque je découvrais Led Zeppelin, il n’y avait ça dans mon casque. 

En 2006 j’ai décidé de renouer avec cette histoire, pour bannir ce souvenir terrible, et j’ai recollé la mélodie que je composais en me baladant dans Beyrouth, avec une fin en hommage à Led Zep. Voilà l’histoire...

SafaC: Vous comptez introduire le luth dans l’une vos compositions? 

Je l’ai déjà fait! Dans «Naga» de mon 2e album, j’ai repris une chanson de Feiruz, avec en invité Adnan Jubran, l’excellent jeune oudiste du trio jubran. J’ai également invité un autrez joueur de oud dans d’autres de mes compositions. Notamment sur le 1er album!

Moonlightshines: Vous travaillez en collaboration avec le conservatoire lors de cours d'improvisation. Mais faut-il obligatoirement faire partie du conservatoire pour espérer travailler avec vous?

Il y a quelques années je vous aurais répondu non. Mais maintenant, malheureusement, je n’ai plus assez de temps pour donner des cours. je fais une exception pour les cours d’impro au conservatoire à rayonnement de Paris, mais je vois mal comment je pourrais prendre plus de temps… Mais j’adore enseigner. Toute ma famille enseigne et j’ai hérité de cette envie. 

Carole: Ceux qui te connaissent savent que tu as toujours un disque d'avance. Peux-tu nous parler de ton prochain album?

En fait, j’ai souvent bien plus qu’un album d’avance :// Mais le prochain... hmm… disons que je suis sur un délire un peu plus urbain. Mais pas que… mais en même temps quand j’y pense je pense que c’est plus ethnique, … non plus jazz… enfin, pas complètement!

C’est à la fois hip-hop et électro.. mais l’aspect classique n’est pas négligeable… bref… sincèrement, j’en sais absolument rien!

Rachelli: Les portes du bonheur se sont ouvertes le 24 mars à l'Olympia! Cette soirée était magique! Un immense merci à vous pour votre talent votre générosité, toutes ces émotions, ces mélanges de style, merci à vos musiciens et à Yann Frisch! J'aimerais savoir si votre fille Lily a aimé «sa» chanson et quand sortira le DVD de cette soirée inoubliable? 

Vous voulez la vérité? ma mère m’a avoué hier que Lily a dormi presque tout le concert! :/ Sinon, on va faire un DVD de ce concert et d’autres lives qui nous tiennent à coeur. Il devrait sortir l’année prochaine sans faute! j’espère avant!

RugbywanKenobi: Qu'est-ce qui a changé pour vous depuis votre Victoire? Des propositions de collaborations? De plus grandes possibilités à l'étranger? Et encore merci pour votre musique qui fait du bien.

La victoire de la musique est une récompense qui comme la plupart, récompense des professionnels, par des professionnels. Donc certains sont un peu sceptiques la dessus. 

Mais ce qui est certain, c’est que l’impact pour moi a été énormissime. C’est très rare qu’un instrumentiste interprète une de ses musiques à une heure de grande audience et qui plus est, sur une grande chaine nationale. Du coup, beaucoup de gens m’ont découvert ce soir là, contrairement à la plupart des autres artistes qu’on connaissait tous plus ou moins. Les collaborations évidemment du coup se sont multipliées, et les ventes de disques aussi… Mais pour l’étranger, pas tellement. Les «Victoires», ça reste très franco-français. 

Sultanofswing: «True Sorry», c’est de la VRAIE musique, bravo! Grâce à cette prestation aux Victoires je me suis remis à la trompette, et j'ai beau chercher la partition de ce titre je ne trouve rien. Je vais finir par la faire à l'oreille…

Et bien c’est une super bonne idée! Foncez! La meilleure école est notre oreille. Si vous apprenez à jouer d’oreille, vous pouvez tout faire. Malheureusement, pour l’instant, uniquement mon 4e album «Wind» a été publié en partitions. J’espère qu’on pourra continuer de faire des partitions!

Hawne: Je voudrais revenir sur «Douce» pour vous remercier vous, Oxmo Puccino et votre maman. C’est l’un des morceaux les plus sensuels que je connaisse. Vous prévoyez d'autres collaborations? Après le diagnostic, le diapason?

Merci Hawne ! Je pense aussi que «Douce» est un de mes morceaux préférés :) (je sais, normalement, il ne faut pas dire des choses comme ça, mais je pourrais toujours prétendre que c’est pas moi! Hi hi!) Non vraiment, Oxmo est un GRAND GRAND et je suis fier de pouvoir d’ailleurs annoncer qu’on va reprendre «Alice au pays des merveilles» à Paris en février 2015, 4 soirs, avec chœurs d’enfants, orchestre, mon groupe et Oxmo!

Sinon, pour répondre à la question, j’ai plein de projets de collaborations, mais pour l’instant, rien d’«annonçable» officiellement.

Karim: Pensez-vous que la qualité technique est primordiale pour jouer une musique de qualité?

Certainement pas. Par contre, je pense qu’il est important de se cultiver au maximum, car plus on a du vocabulaire, plus on a la possibilité d’exprimer les choses véritablement comme on les pense. 

Du coup, si j’ai souhaité il y a quelques années, pousser le plus loin possible la technique, et la culture musicale à travers les «concours internationaux», qui sont finalement les championnats du monde de musique, c’était pour me cultiver. 

Gagner ces concours n’était pas pour moi de la musique, mais du sport et de la culture générale. Une fois cela fait, il était temps de passer à autre chose. Et cet autre chose n’a pas nécessairement besoin de toute la technique du monde… Ceci dit, pour répondre de manière complète, je dirais que la technique est souvent ailleurs que là où on pense. Par exemple, le plus difficile à la trompette, c’est de jouer pas fort du tout. Et ça, très peu de gens le savent.

Cédric: Il parait que vous êtes un passionné de dates, de chiffres. Pouvez-vous nous dire quelque chose sur la date du jour, 27 mars 2014?

Ha ha! Bien sûr! Le 27 mars c’est … 3 jours après le 24 ;) Non mais sans rire, je ne sais pas vraiment quoi dire sur le 27 mars… Sorry… Y-a-t-il quelqu’un d’important qui est né ou mort le 27 mars?

François: Ibrahim, as-tu toujours ma carte, jetée par ma compagne à Rumilly? Ta musique a tellement résonné dans mon lieu d'exposition que je rêve un jour de te voir débarquer pour jouer «Beirut». Bah! On peut rêver, non?

Bonjour François! Mais je ne sais plus car je rassemble toutes les choses qu’on me donne ou bien qu’on m’offre en tournée dans un endroit précis. Et je les récupère en fin de tournée! En tous cas, je me souviens de Rumilly très bien, et je compte bien y repasser, pour jouer «Beirut» et d’autres musiques!

Julien: Votre musique me donne la chair de poule: vous le faites exprès? Sinon quelle musique vous voyez-vous faire dans 10 ans?

Haha! Non je ne le fais pas exprès Julien :) Mais merci je le prends super bien! Sinon, non seulement je n’ai aucune idée de la musique que je ferais dans 10 ans, mais je ne sais même pas ce que je suis en train de faire actuellement! Je pars tellement dans mon délire que parfois je réécoute moi même et je me dis: «Mais Maalouf, t’es pas un peu fou toi?», du coup, je ne me l’interdis pas, je laisse tel quel, mais impossible de dire à quoi ça va ressembler!

Joo-sun: Vous reviendrez quand en Corée du Sud?

Il n’y a pas longtemps nous avons joué au Festival Jarasum! C’était génial. J’ai même dit: «Kamza amida» à la fin :) (qui veut dire «merci», je crois…). J’espère que nous irons à nouveau très bientôt. J’ai découvert que le public sud-coréen est un excellent public de jazz!

Barbara: D'où provient ton inspiration qui est incontestablement sans limite?

J’espère qu’elle est sans limite :) Mais j’en suis pas encore sûr… On en reparle dans quelques années… Mais disons que je ne m’interdis rien. Cela facilite les choses. Rien de tel que de se dire: «Je fais ce que je veux». Puisque l’art est une manière de s’exprimer qui ne met à priori, personne en danger, pourquoi se priver de faire tout ce qui nous passe par la tête. La seule chose c’est qu’on peut être jugé: «C’est bien» ou «C’est pas bien»; bon ben dans mon cas, ce n’est pas que ça m’est complètement égal, car ce n’est pas le cas, mais ce n’est pas la priorité; du coup, je suis liiiiiibre.

Yannis: Quels sont tes conseils Ibrahim, pour éviter toute crispation? 

Si vous me parlez des lèvres, donc techniquement, la crispation des lèvres, je dirais que la détente physique et psychologique sont les 2 éléments indispensables pour être vraiment sûr de ne pas crisper; mes élèves je les fais travailler devant le miroir. S’ils se voient froncer les sourcils, c’est dejà mauvais signe!

Jean-Michel: Je suis trompettiste également. Combien de temps joues-tu quotidiennement? Aurais-tu des «techniques» pour accroître l'endurance en dehors bien évidemment d'un travail soutenu au quotidien?

Je joue «presque» tous les jours :// En fait, vu qu’on est en tournée, je joue environ 10 minutes avant le concert, puis le concert. Ce qui fait environ 2h par jour. Mais dans le fond, cela ne vaut pas un travail quotidien de 2h. Il faudrait que je puisse en réalité travailler vraiment 2h. Mais je n’y arrive pas. Mais j’ai tellement travaillé dans le passé, que je suis sur l’élan de mes années précédentes. Du coup, je fais ce qu’on appelle «lip aerobic»; concept développé par un trompettiste israélien et c’est une technique qui m’aide beaucoup. C’est la même idée que dans le sport, mais appliquée à la trompette :))

Martine: Quel est ton meilleur souvenir de concert? 

Bonjour à tous! Avant tout je suis ravi de répondre à vos questions! Et de faire ce chat! :)

Alors mon meilleur souvenir de scène, remonte à 2004. C’était avec Lhasa de Sela au Grand Rex à Paris. je me souviens avoir vécu le moment le plus fort de ma vie musicale depuis le début de mon apprentissage. Après, évidemment, il y a eu des moments magnifiques. Comme avec M à Bercy il y a quelques semaines, ou encore lundi dernier à l’Olympia, lorsque j’ai invité Juliette Greco.

---------------------------------

Présentation du chat:

A 33 ans seulement, le musicien Ibrahim Maalouf s’impose comme la dernière sensation de la scène jazz en France. Lors des dernières Victoires de la Musique, l’artiste a triomphé en remportant le prix du Meilleur album de Musiques du Monde pour pour «Illusions» avant de subjuguer le public pour son interprétation du titre «True Sorry».

» Les vrais vainqueurs des Victoires de la Musique sont Ibrahim Maalouf et Christine & The Queens

» Les prochaines dates de concert d’Ibrahim Maalouf

Une prestation à revoir ci-dessous:

 

Mots-clés :