Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris
Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris - VINCENT WARTNER / 20 MINUTES

Cédric Garrofé

[LE CHAT EST TERMINE] 

Je vous remercie pour ce dialogue que je vous propose de poursuivre sur mon site, sur Facebook ou Twitter. L’année qui s’ouvre est pour moi, une année de dialogue, de rencontres, avec les Parisiennes et les Parisiens, avec toutes celles et ceux qui aiment Paris, et je compte mettre ce temps à profit pour élaborer le projet que je présenterai aux Parisiens, pour les municipales de mars 2014. A très bientôt!

Lapy: Bonjour Anne, depuis les Antilles, où je me trouve. Allez-vous favoriser plus de mixité au sein de l'exécutif parisien si vous êtes élue?
Je crois qu’en matière de mixité, de représentation de la diversité de la société française, d’émergence d’une nouvelle génération d’élu-e-s, Bertrand Delanoë a montré la voie avec volontarisme. Bien sûr, composer une équipe municipale doit ressembler à celles et ceux qu’elle représente, c’est une évidence et c’est un engagement permanent de ma part.

Roger: Puisque vous avez déclaré vouloir mettre les citoyens au coeur de votre projet pour l'avenir de Paris, j'ai envie de vous aider dans votre campagne. Comment puis-je procéder?
Je vous invite à participer à l’élaboration de notre projet pour Paris, en rejoignant l’association «Oser Paris» que j’ai créée et qui est présidée par mon ami, Jean-Louis Missika. N’hésitez pas à vous connecter à mon site : http://www.anne-hidalgo.net, où tout vous est expliqué. A très vite donc ;-)

MdeParis: Je sais que nous traversons une longue période de travaux permanent à Paris sans que nous apercevions le bout du tunnel. Cela entraine des bouchons énormes aux heures de pointe et des transports saturés! Quelles sont les mesures prises pour fluidifier le trafic?
Les travaux liés au tramway, qui c’est vrai, ont beaucoup perturbé les entrées et sorties aux portes de Paris, sont derrière nous, puisqu’il sera livré en décembre 2012. Les travaux des berges de Seine ou de la place de la République, eux, seront terminés au printemps 2013, ce qui permettra de fluidifier le trafic. Paris est une ville qui doit continuer à se transformer pour être au rendez-vous des défis du XXIe siècle, mais je suis d’accord avec vous, c’est tellement bon de se promener une fois que les travaux sont terminés...

Pogoslam:A l'instar des voies sur berge, la politique est à la piétonisation de Paris, il est d'ailleurs de plus en plus compliqué de se garer, et tout actuellement mène à une disparition de la circulation automobile. Il est tellement agréable de faire des trajets en vélib sans pots d'échappement devant soi ou risque de collision avec des voitures. Cette politique écologique va-t-elle être poursuivie si vous êtes élue?
Je porte depuis longtemps, un projet d’écologie urbaine pour Paris. J’ai d’ailleurs été à l’origine du premier Plan Climat de notre ville en 2007. Nous devons continuer à réduire la circulation automobile qui est la principale cause de pollution à Paris, et qui est un vrai sujet de santé publique. Je veux poursuivre cette politique en conjuguant ambition et pragmatisme. D’autres aménagements de l’espace public interviendront avant la fin du mandat, comme la place de la République ou la rive gauche des berges de Seine. Je souhaite également reconquérir la petite ceinture, ancienne voie ferrée qui fait le tour de Paris, pour offrir de nouveaux espaces de promenade et de respiration aux Parisiens.

Philippe: Que pensez-vous du cumul des mandats?
Je suis contre le cumul des mandats. Y compris dans le temps. Si j’étais élue en mars 2014, maire de Paris, je n’aurai pas d’autre mandat et je ne ferai pas plus de deux mandats.

Ankou: Avez-vous un projet de réelle promotion de la ville à l'international? Des villes comme Londres, Francfort, les nouvelles villes chinoises réussissent à se vendre à l'étranger, qu'en est-il de Paris?
Paris n’a pas à rougir de sa position internationale. Bien au contraire! Nous sommes très bien placés dans la compétition mondiale des métropoles. Dans le domaine économique, les nouvelles technologies, la recherche, le design, la mode, et bien d’autres activités de pointe font de notre ville, une ville reconnue pour sa dynamique et son attractivité. Tous les indicateurs le prouvent. Par ailleurs, je participe aux réunions internationales des villes et notamment au Cities 40 (C40), les quarante plus grandes métropoles mondiales : Paris est regardée et souvent admirée pour sa capacité à innover et à inspirer.

Eper: Pourquoi ce manque d’amour des familles nombreuses qui veulent habiter dans Paris? Pourquoi tout faire pour qu'elles partent? Il est vrai qu'une famille nombreuse, ce n'est pas écologique (nécessité souvent d'une voiture), et que cela coûte cher (crèches, accueil, etc.). Cette politique tournée vers l'individu au détriment de la famille n’est pas glorieuse n’est pas glorieuse. Nous déménageons de Paris.
Je suis désolée que vous ayez dû déménager de Paris. Paris est une ville qui compte beaucoup de familles et de familles nombreuses. D’ailleurs, dans les habitants que nous avons gagnés ces dix dernières années, beaucoup d’entre eux appartiennent à cette catégorie. Dans les logements sociaux que nous construisons, nous donnons la priorité aux logements familiaux. De même, en matière de petite enfance et de place des enfants dans la ville, nous donnons plus que des preuves d’amour. Les enfants sont l’âme de Paris et nous comptons bien continuer à cultiver notre singularité sur ce point, par rapport à d’autres grandes métropoles mondiales.

21e minute: Allez-vous satisfaire les demandes de certains qui veulent mieux repartir les logements sociaux dans Paris? De façon à bien étaler la délinquance…
Je n’ai pas l’habitude de lier logement social et délinquance. Pour ce qui est du logement social, Paris arrivera à 20% de logements sociaux en 2014. Elue du 15e, arrondissement qui manquait cruellement de logements sociaux en 2001, je suis heureuse de participer au rééquilibrage est-ouest. Avec Bertrand Delanoë, nous avons fait de la mixité sociale et de la répartition des logements sociaux dans Paris, un objectif prioritaire. Pour la suite, l’objectif de loger les Parisiens, notamment les classes moyennes, restera prioritaire. Je fais mienne d’ores et déjà à Paris, la proposition du gouvernement relative aux 25% de logements sociaux.

Garfield: Quand la loi sur le tabagisme va-t-elle être enfin appliquée? Dans ses gares parisiennes, des annonces sonores sont diffusées, des signaux lumineux rappellent cette loi et pour autant, aucun agent SNCF ni policiers n'interviennent.
Personnellement, je ne fume pas. Mais il ne relève pas de l’autorité du Maire de Paris et des autorités municipales, de faire appliquer cette loi dans des locaux où elle n’a pas de compétence.  Je suis très sensible au respect de cette loi, comme vous.

Julia: Si vous êtes élue, le tramway finira-t-il enfin sa boucle autour de Paris?
Déjà, le tramway arrivera à la porte de la Chapelle en 2012. Puis, dans le prochain mandat, à la Porte d’Asnières. Je souhaite que l’on poursuive ce projet écologique et ambitieux. Il me semble que la desserte du bois de Boulogne et des grands sites sportifs et de promenade, serait un plus pour Paris. De même, la desserte de la porte Maillot me paraît indispensable pour améliorer la qualité des déplacements dans la métropole. Mais il faudra trouver des financements pour boucler cette boucle.

Sabrina: Pour l'instant vous êtes la seule candidate déclarée. Si d'autres candidats du PS ou des Verts venaient à se présenter, seriez-vous ouverte à des primaires?
Oui, je l’ai dit. Je suis candidate pour être la prochaine maire de Paris et j’aime passionnément la démocratie. Donc, s’il y a d’autres candidatures dans ma famille politique, la meilleure façon de les départager serait pour moi, une primaire ouverte aux citoyens. Si les partenaires de la gauche qui souhaiteraient présenter des listes communes dès le 1er tour de l’élection de 2014, souhaitent s’engager dans une primaire, j’y suis pour ma part très favorable. Mais je respecte leurs calendriers et leurs décisions.

Sauvons la France: Si vous êtes élue, vous occuperez-vous de la propreté de Paris? Cette ville est de plus en plus sale, j'ai honte devant ces touristes, quelle image donnons nous de notre pays? Inutile de parler du métro qui est sûrement le plus sale et glauque du monde.
Votre jugement me paraît excessif. Paris est d’abord une très belle ville, très dense, très visitée. La propreté est un sujet de préoccupation permanent, sur lequel nous agissons au quotidien, avec volontarisme, mais sur lequel nous devons être aussi mieux accompagnés par les Parisiens. Cela restera un sujet important du projet que je souhaite élaborer avec les Parisiens pour Paris.

Mon pseudo: Allez-vous instaurer un critère d'égalité dans l'attribution des places en crèche? M'entendre dire que mon fils est mal né (novembre 2011) et savoir donc qu'il est déjà discriminé juste sur sa date de naissance me rend furieuse…
Bonjour à toutes et tous. Nous avons mis en place des commissions d’attribution des places en crèche dans tous les arrondissements, afin de garantir une plus grande transparence. Mais c’est vrai qu’il y a un problème en fonction du mois de naissance, lié aussi aux dates de rentrée scolaire. Je pense qu’il faut plus de souplesse pour que tous les enfants puissent être accueillis quelque soit leur date de naissance. C’est un point sur lequel nous devons progresser car j’ai beaucoup de témoignages comme le vôtre.

------------------------------------------

Présentation du chat:

Anne Hidalgo a annoncé dimanche 2 septembre sa candidature à la mairie de Paris en 2014. La première adjointe au maire de Paris a justifié cette candidature précoce par le souhait de «prendre le temps d’aller à la rencontre des Parisiens».

A vingt mois des élections municipales à Paris, aucun autre candidat ne s'est pour l'instant déclaré à droite ou à gauche pour briguer la succession de Bertrand Delanoë à la tête de la municipalité parisienne.