Joseph Couturier monte au feu.
Joseph Couturier monte au feu. - JCO

Hélène Ménal

Le soir du 14 Juillet, il aura dix-neuf minutes pour mettre le feu aux allées Jean-Jaurès. A priori, la routine pour Joseph Couturier, artificier de son état et directeur artistique de JCO, la société de spectacle pyrotechnique fondée par son père. Il était déjà aux manettes à Paris en 2010 pour la fête nationale ou l'an dernier à Monaco pour le mariage princier. Sauf qu'à Toulouse, pour la première fois, il va opérer en live devant plus de 100 000 personnes. « Je serai sur scène avec ma table et mon clavier et j'enverrai certains feux en manuel », indique le Vendéen qui reconnaît que cette première dans le métier est aussi « éclatante » que « stressante ».

En synchro avec Zebda
Sur une idée de la mairie, Joseph Couturier entrera sur scène à la fin du concert de Zebda pour plaquer ses feux sur les derniers accords des artistes toulousains. Jean-Denis Rivaleau, le batteur du groupe, a composé des morceaux spécialement pour l'occasion, histoire de démarrer ce ping-pong son et lumière entre l'artificier et les musiciens. « Nous avons prévu aussi des tas d'ambiance musicales différentes, dont certaines enregistrées », précise le trentenaire qui monte ses spectacles comme on peint un tableau. « Sur la palette, les effets remplacent les pigments », dit celui qui promet « de la densité, de l'émotion et de la poésie ». Sifflants, craquelants ou détonants, 665 kg d'artifices doivent êtres tirés samedi depuis le toit de l'arche Marengo et le pont Pompidou.

invités

Zebda, qui revient dans les bacs cette année avec l'album Second tour, a eu carte blanche pour lancer les invitations. Grand Corps Malade, la comédienne Ariane Ascaride, ou la réalisatrice et chanteuse Agnès Jaoui l'accompagneront.