Les agriculteurs s'engagent à limiter les  épandages de produits chimiques.
Les agriculteurs s'engagent à limiter les épandages de produits chimiques.

julie rimbert

Un plan pour réduire de moitié, d'ici à 2018, l'utilisation des pesticides en Midi-Pyrénées. C'est l'objectif de la charte Ecophyto, signée mercredi par près de soixante organismes (lire encadré). Dès 2013, les acteurs du secteur agricole vont mettre en œuvre des solutions innovantes pour limiter l'usage des produits phytosanitaires, qui se retrouvent ensuite dans l'eau, le sol ou les aliments.

Des pratiques alternatives
« Pour relever cet immense défi, il faut changer les mentalités et les pratiques, explique Jean-Louis Cazaubon, président de la chambre d'agriculture de Midi-Pyrénées et éleveur laitier dans les Pyrénées. Nous allons revenir vers les principes de base de l'agronomie, comme l'alternance des cultures ou le traitement mécanique, sans pesticide ».
Les agriculteurs vont être conseillés grâce à un réseau de onze fermes pilotes, regroupant 73 agriculteurs, qui usent déjà de ces bonnes pratiques. Par exemple, les parcelles ne sont pas toujours travaillées en totalité, la lutte biologique, c'est-à-dire utilisant des prédateurs naturels contre les nuisibles, est privilégiée aux produits chimiques, la date des semis est décalée ou les variétés de céréales ou d'oléagineux moins sensibles aux maladies sont choisies en priorité. « Les agriculteurs sont volontaires pour changer leur comportement mais il faut que la qualité et la quantité de leur récolte soit équivalentes à ce qu'ils produisaient en utilisant les pesticides, souligne Eric Maubru, directeur de la coopérative Qualisol à Castelsarrasin, dans le Tarn-et-Garonne. Depuis plusieurs années, nous avons réduit de 40 % l'usage des produits phytosanitaires auprès de nos adhérents mais il reste encore beaucoup de travail ».
La charte concerne également les services des espaces verts des collectivités locales et les nombreux jardiniers amateurs de la région. Pour les sensibiliser à ces questions, une grande campagne d'information sera prochainement lancée.

signataires

La charte Ecophyto a été signée par la préfecture de Midi-Pyrénées, la Chambre d'agriculture, les syndicats agricoles, les coopératives, les entreprises produisant des pesticides, les centres de recherches, les associations de malades de la thyroïde, les établissements publics et administrations.