Mystère autour d'une garde à vue

0 contributions
Publié le 2 juillet 2012.

joggeuse tuée Un homme s'est livré samedi

Ultime rebondissement ou énième péripétie dans l'affaire Patricia Bouchon, cette mère de famille de 49 ans, disparue au petit matin du 14 février 2011, sur une route de Bouloc. Dimanche soir, l'homme qui s'est présenté samedi matin à la gendarmerie de Vielmur-sur-Agout (Tarn) pour s'accuser de son meurtre était toujours en garde à vue. Une garde à vue prolongée de 24 heures dans la matinée. Un temps nécessaire pour vérifier de nombreux éléments, notamment son emploi du temps ou encore la concordance de son ADN avec celui retrouvé sur des objets portés par la joggeuse le jour de sa disparition. Le corps de la victime, secrétaire d'un cabinet d'avocats toulousains, avait finalement été découvert six semaines plus tard, caché sous le petit pont d'un chemin de Villematier, à une quinzaine de kilomètres de son domicile. L'autopsie révélera qu'elle est morte par étranglement, le crâne et les vertèbres cervicales brisés. Un gant en latex avait été placé au fond de sa trachée.

Prudence des enquêteurs
En seize mois, la quinzaine d'enquêteurs de la section de recherches de la gendarmerie de Toulouse en charge de l'affaire a cherché tous azimuts. Ils ont entendu plus de 700 témoignages, mené des dizaines de prélèvements ADN, ont pisté la fameuse Clio qui aurait été aperçue non loin du lieu de l'agression. Le 14 février dernier, ils étaient à la marche blanche en hommage à Patricia Bouchon, à l'affût d'un faux pas. Dix suspects ont été placés en garde à vue, avant d'être relâchés. D'où la prudence du procureur de la République, Michel Valet, qui devrait avoir ce lundi matin des éléments tangibles pour confirmer ou infirmer l'implication de cet homme, qui aurait 36 ans et serait originaire de la région castraise.

Béatrice colin
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr