sous le signe de la qualité

0 contributions
Publié le 27 juin 2012.

terroir 20 ans de défense de qualité agroalimentaire et 120 références

Saint Mont, Rocamadour ou encore Roquefort. Des communes de Midi-Pyrénées dont le nom émoustille les papilles des bons vivants à l'idée d'un bon fromage ou d'un bon vin. Au total, 120 produits de la région bénéficient d'un signe d'identification de la qualité et de l'origine (SIQO), que ce soit une appellation d'origine contrôlée ou un Label Rouge. Un chiffre qui a plus que doublé depuis 1992, année où l'Institut régional de la qualité agroalimentaire de Midi-Pyrénées (Irqualim) a vu le jour.

30 % des exploitations
« Leur nombre a doublé mais leur impact aussi puisque la part de chiffres d'affaires des exploitations agricoles de Midi-Pyrénées sous signes officiels est passée de 7 % il y a 20 ans à 19,3 % en 2010. Lors de la crise de la vache folle ou de la dioxine, nous nous sommes rendu compte que ces produits résistaient mieux », souligne Jacques Poux, directeur de l'Irqualim qui soufflait mardi ses vingt bougies. De nombreux agriculteurs ont compris l'intérêt d'avoir une image liée au terroir pour durer dans un secteur qui a perdu 30 000 emplois en 10 ans dans la région. A Lautrec, les retombées ne sont pas négligeables quand on sait qu'une manouille d'ail rose labellisée est vendue 1,51 € le kilo de plus qu'une autre. Désormais 30 % des exploitations de Midi-Pyrénées produisent des SIQO. A Tarbes, cela a permis de relancer un produit presque oublié dans les années 80 : le haricot. La production confidentielle de 1,5 tonne en 1986 a été multipliée par 100 et s'exporte aujourd'hui sur les tables du Japon ou des Etats-Unis. « Au début, cela a suscité des convoitises et des producteurs indélicats faisaient du haricot tarbais au Portugal. Avec l'Indication géographique protégée obtenue en 2000, la zone est délimitée aux Hautes-Pyrénées et cantons frontaliers », garantit Jean-Marc Bedouret, président de la coopérative du haricot tarbais.

Béatrice colin
irqualim

Créé le 30 avril 1992, l'Institut régional de la qualité agroalimentaire de Midi-Pyrénées, essentiellement financé par le conseil régional, soutient et conseille les groupements de producteurs dans leur démarche.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr