Les parents veulent 57 ouvertures de classes.
Les parents veulent 57 ouvertures de classes.

Des classes de primaire toujours trop surchargées pour les parents d'élèves. Lors du conseil départemental de l'éducation nationale (CDEN) vendredi, la fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) et les personnels enseignants ont refusé de travailler sur la carte scolaire du premier degré, jugeant les ouvertures insuffisantes. La direction académique des services de l'Education nationale avance 18 ouvertures pour 6 fermetures de classes en Haute-Garonne. « Ces chiffres sont inappropriés aux spécificités territoriales du département et à la croissance démographique qui annonce près d'un millier de nouveaux inscrits, souligne Hélène Rouch, présidente de la FCPE 31. Il faudrait 57 mesures d'ouvertures, sur la base des seuils actuels déjà très élevés. » Malgré les 50 postes supplémentaires obtenus par l'académie de Toulouse, syndicats et parents d'élèves estiment que l'administration sous-estime les besoins dans les classes. La situation de l'ensemble des écoles sera réexaminée lors du prochain CDEN prévu le 4 juillet.