De la rue aux cimaises

0 contributions
Publié le 20 juin 2012.

initiative Des œuvres des bénéficiaires de la soupe populaire exposées

Quand les beaux jours arrivent, la soupe populaire des Restos du cœur, place du Salin, prend des couleurs. Le mercredi soir, huit petites tables pliantes sont disposées à l'écart de la camionnette pour un éphémère atelier d'arts plastiques. L'idée en revient à Nicole, une bénévole qui vient de décrocher une exposition pour ses protégés. « J'avais envie d'avoir avec les bénéficiaires une relation autre qu'alimentaire », dit-elle.

Un havre de paix
Les élèves sont des enfants, de vieilles dames sans le sou ou des migrants roumains condamnés à la rue. Il y a les accros, les saisonniers, les dilettantes. Dans l'agitation de la distribution, l'atelier est un monde à part. « Il nous a permis de mieux nous connaître, de découvrir la sensibilité des autres et d'abolir la barrière de la langue », raconte Crina. Cette Roumaine a découvert l'atelier à l'époque où elle vivait dans un garage. Aujourd'hui, elle est passée de l'autre côté du miroir. La jeune femme vient aider à la distribution, fait de la traduction pour ses compatriotes. Ce jeudi, elle retrouvera d'autres « artistes » du Salin pour le vernissage. « Cette valorisation du travail est importante, estime-t-elle, car il y a beaucoup de clichés et de préjugés qui circulent. »

Hélène Ménal
Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr