Concerts, danse ou encore ateliers ludiques ont attiré cette année 105 000 festivaliers à Rio Loco.
Concerts, danse ou encore ateliers ludiques ont attiré cette année 105 000 festivaliers à Rio Loco.

Le soleil est au beau fixe sur les berges de la Garonne. Avec 105 000 billets vendus sur les cinq jours du festival, Rio Loco tire à nouveau son épingle du jeu en programmant des artistes lusophones. « Malgré le mauvais temps du premier jour, c'est très positif. C'est un festival apprécié des Toulousains, populaire, avec un public familial », s'est enthousiasmé dimanche, en clôture, Vincentella de Cormamond, adjointe au maire en charge de la culture. « Il semble même que ce soit parfois les enfants qui amènent les parents, car Rio Loco ce n'est pas uniquement sur cinq jours, c'est toute l'année, notamment dans les centres de loisirs », a-t-elle poursuivi. De la diva portugaise du Fado, Mariza, en passant par le déjanté Lénine, jusqu'aux ateliers ludiques, il y en a eu pour tous les goûts. Et pour sa 19e édition, la recette ne devrait pas changer. Les saveurs par contre auront le goût du voyage, celui des îles des Caraïbes. C'est le thème retenu par les organisateurs. Du reggae jamaïcain à la salsa cubaine en passant par le zouk antillais, du 12 au 16 juin 2013, les Toulousains ont à nouveau rendez-vous sur la Prairie des filtres.