834 tonnes collectées en un an.
834 tonnes collectées en un an. - F. Scheiber/20 minutes

Depuis un an, une petite camionnette sillonne les rues commerçantes du centre-ville, à l'affût du moindre carton. Avant le 6 juin 2011, ils jonchaient le sol, avant d'être collectés et de partir en fumée dans les fours de l'incinérateur du Mirail. Désormais, plus de mille boutiques sortent leurs cartons à heure fixe, avec l'assurance de les voir partir dans la demi-heure qui suit. « En un an, nous en avons collecté 834 tonnes, soit près de 16 tonnes par semaine. Et elles sont désormais valorisées à travers vers notre filière de recyclage », souligne Isabelle Hardy, adjointe au maire en charge du commerce. Cet aspect a son importance, puisque la vente de ces cartons, qui rapporte 50 000 €, permet de réduire la facture de cette initiative qui coûte 200 000 € par an à la collectivité. « Dans d'autres villes c'est un service taxé. Cela a permis de créer cinq emplois dans l'entreprise d'insertion qui réalise la collecte et, pour nous, cela participe aussi au sentiment de propreté de la ville », poursuit l'élue qui réfléchit à l'extension du dispositif, notamment rue de Metz.