L'écluse Saint-Michel sera revue et corrigée d'ici deux ans.
L'écluse Saint-Michel sera revue et corrigée d'ici deux ans. - F. Scheiber/20 minutes

Béatrice colin

Les Toulousains ne devront pas attendre 2015, et le départ du Parc des expos à Beauzelle, pour voir les bords de la Garonne se transformer. Jeudi, les élus de la communauté urbaine ont adopté le plan guide des aménagements de ces 3 500 hectares et 32 km de berges, entre Gagnac et le sud de la Ville rose. Avec des opérations réalisées d'ici deux ans.

Mise en valeur des zones naturelles. « Moi ma caravelle, c'est sa rive belle, là où l'hirondelle vient pondre son œuf », chantait Nougaro. Bientôt les habitants du Grand Toulouse pourront redécouvrir ces espaces préservés du fleuve. « Nous allons faire des acquisitions à Fenouillet et Sesquières et y réaliser des aménagements qui permettront aux gens de découvrir la biodiversité des zones humides, comme c'est déjà le cas à Saint-Jory », explique Antoine Maurice, président (EELV) de la commission environnement à la communauté urbaine. Un verger botanique, une ferme pédagogique et un lieu de valorisation du maraîchage verront le jour à Sesquières.

Des berges en piste. L'urbaniste catalan Joan Busquets a lancé le principe d'une requalification des ports Saint-Pierre et de la Daurade. Ce sera aussi le cas du port Viguerie, qui sera doté de bittes d'amarrage, au même titre que le quai de Tounis.

Une nouvelle vie pour le parc toulousain. Le départ du Parc des expos permettra de transformer l'île en poumon vert et sportif. Des halls pourraient être conservés pour y installer un lieu culturel. D'ici là, plusieurs aménagements auront vu le jour. A l'écluse Saint-Michel, les deux bâtiments en friche vont être transformés en lieu d'accueil. Une halte fluviale y verra le jour, ce sera aussi le cas au niveau de la passerelle de la poudrerie ou sur les berges de l'îlot des Moulins, entre la Cité U et le Casino, avec l'embarcadère du ski nautique. Sur cette bande de terre, le Grand Toulouse va aussi racheter l'usine hydroélectrique pour y créer un kiosque.

Questions autour des ponts jumeaux

Une réflexion est aussi en cours sur l'avenir de l'entrée de la ville, au niveau des Ponts-Jumeaux. « L'idée est de récupérer le pont de l'Embouchure. Cela suppose que l'entrée de la rocade à ce niveau ne soit plus là. Elle pourrait être décalée vers les Minimes, où celle existante serait réaménagée. Cela reste une idée », avance prudent Antoine Maurice.