Sous les pieds des économistes, une capitale barbare

0 contributions
Publié le 1 juin 2012.

Des dés en os ou encore des morceaux de vase décorés. Les poubelles de nos ancêtres du Moyen Âge regorgent de trésors, parfois rares comme ces vertèbres de dauphin, un mets pêché en Méditerranée, salé avant d'atterrir dans les auges des Toulousains. Les archéologues de l'Inrap*, qui ont travaillé durant six mois sur le futur site de l'école d'économie, derrière Saint-Pierre-des-Cuisines, ont livré jeudi les premières conclusions de leurs fouilles. « La première occupation du site est de type funéraire, au IIIe-IVe siècle de notre ère, avec une nécropole à inhumations comportant plus de 200 tombes », relève Jean Catalo, le responsable. Mais l'une des plus grandes trouvailles reste l'angle d'un bâtiment wisigothique du Ve siècle, qui devait mesurer 50 m sur 40. « C'est peut-être un mausolée, mais quelle que soit sa fonction, cela prouve que pour le pouvoir public, Toulouse était une capitale », souligne l'archéologue. Les travaux de l'école débuteront eux en octobre, pour une ouverture début 2015.

Newsletter
BREAKING NEWS

Recevez nos alertes
info en temps réel

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr