Jef's, comique muet à la scène.
Jef's, comique muet à la scène.

Abattre les murs qui pourraient enfermer les sourds et muets dans un ghetto culturel. C'est l'ambition de Sign'Ô*, un festival biennal entièrement en langue des signes, qui s'adresse à tous les publics. Le mime est bien sûr au programme, mais il y a aussi des contes, du théâtre et du hip-hop signé. Surtout, dimanche, les spectateurs pourront assister à un one-man-show muet grâce au jeune Toulousain Dylan. « Il y a dans l'humour sourd beaucoup d'autodérision, et une facilité pour mêler la gestuelle au texte », explique Jean-François Piquet, le cofondateur du festival Sign'Ô*, alias Jef's à la scène, quand il enfile sa chemise rouge. Tout le week-end, il interviendra d'ailleurs sur le festival pour de petits intermèdes comiques. Et les entendants (40 % du public) auront les oreilles qui siffleront car, dit Jean-François Piquet, « chez les sourds, ils sont un peu les Belges des histoires drôles ». Pas de pathos à Sign'Ô, mais « une expérience sensorielle partagée ». Et bien rodée. Les organisateurs ont même prévu une garderie bilingue.