Opération péage gratuit, lundi.
Opération péage gratuit, lundi.

Ils savent depuis mardi dernier qu'ils sont convoqués le 1er juin devant le tribunal et ont décidé de faire un barouf de tous les diables. Les habitants du 70, allées des Demoiselles - une quarantaine en tout dont huit familles - s'activent et recherchent des soutiens pour échapper, ou au moins surseoir, à l'inéluctable : l'expulsion. Lundi, ils ont sensibilisé les Toulousains en menant une opération péage gratuit. Trois ministres ont été alertés, le maire de Toulouse a tendu l'oreille et une pétition électronique a été lancée. Cette immense bâtiment vide, propriété de l'Etat, est occupé depuis le 6 avril 2011. Un collectif, le CREA, l'a transformé en « Centre social autogéré ». Il y accueille, dans la limite de places disponibles, les familles à la rue. « Il y a des cours de français, d'espagnol. Un atelier cuisine le mercredi midi pour les enfants. Ils sont même partis une semaine à la campagne, faire du fromage de chèvre, dans un autre lieu autogéré. Tout fonctionne bien », raconte, Thomas, un habitant qui refuse de « vivre avec une épée de Damoclès au-dessus de la tête ».