Mon copain de jeu tout en puces

technologies Le projet Jiminy présenté hier

Béatrice Colin

— 

Le robot humanoïde, futur copain.

Le robot humanoïde, futur copain. — F. Lancelot / 20 minutes

Il parle, reconnaît son interlocuteur et est même capable de gagner une partie de Mémory. Demain, ce petit robot humanoïde NAO remplacera peut-être les consoles de jeu pour devenir le fidèle ami des 8 - 10 ans. C'est en tout cas sa mission. Hier, ce prototype était présenté à l'université Paul-Sabatier sous le nom de code Jiminy. Ses parents ne sont autres que des étudiants du Master 2 d'ingénierie des systèmes intelligents.

Une technologie appliquée
Durant cinq mois, ils ont bossé dessus pour adapter une technologie déjà développée par la société ramonvilloise Spikenet « et le rendre plus humain afin qu'il soit perçu par l'enfant comme un véritable camarade de jeu », explique Romain Rincé, l'un des 32 élèves impliqué dans le projet. Certes, aujourd'hui son coût se chiffre en milliers d'euros « et il ne faut pas s'attendre à le voir dans les grandes surfaces à Noël prochain », précise Romain. Mais cette technologie basée sur la vision pourrait par contre se retrouver bientôt dans des peluches ou des poupons qui par exemple « suivraient l'enfant du regard et le reconnaîtrait », indique Hung Do-Duy, le gérant de Spikenet en contact avec un géant américain de la fabrication de jouets.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.