Arnaques aux chiens fantômes

société Multiplication des plaintes à l'aéroport après de fausses petites annonces sur le Web

Ariane riou

— 

Sonia Kaeuffer, vétérinaire à l'aéroport, a reçu plusieurs plaintes de personnes escroquées.

Sonia Kaeuffer, vétérinaire à l'aéroport, a reçu plusieurs plaintes de personnes escroquées. — A. gelebart/20 minutes

Vends chiot de 3 mois de type bouledogue français pour 100 €. Sur de nombreux sites d'annonces gratuites, ce type d'offre alléchante est généralement une arnaque à la consommation. Depuis quelque temps, elles fleurissent sur le Web. Et les victimes se laissent piéger. À l'aéroport de Toulouse-Blagnac, Sonia Kaeuffer, vétérinaire au Service d'inspection vétérinaire et phytosanitaire (SIVEP), reçoit en moyenne une plainte par semaine. « Les internautes, séduits par des prix très attractifs, se laissent tenter et répondent à l'annonce, explique-t-elle. Le plus souvent, l'annonceur prétend avoir été muté dans un pays africain et c'est là que commence l'arnaque ». Le piégeur demande alors le règlement des frais de rapatriement du chiot, par Western Union. Un chiot que les victimes ne reçoivent jamais. « On est démuni face à ce type d'escroquerie internationale. Le seul moyen de lutter, c'est d'informer », ajoute-t-elle.

Du don aux faux frais
Monia Bakas a répondu à ce type d'annonce sur leboncoin.fr, mais a réussi à déceler l'arnaque à temps. « Une jeune fille proposait de donner un jack russel, elle vivait en Afrique, mais se disait prête à payer les frais de rapatriement du chiot », raconte-t-elle. « Un homme m'a ensuite appelée pour me demander de payer 120 € de frais de dédouanement, car l'animal était, soit disant, bloqué à la douane de Blagnac. Lorsque j'ai appelé l'aéroport, on m'a expliqué qu'il s'agissait d'une arnaque courante ».

législation

Pour les rapatriements d'animaux de pays hors Union européenne, la législation sanitaire française (vaccins, prises de sang etc.) impose que l'animal ait au moins de sept mois. Il est donc impossible de recevoir un chiot de 2 ou 3 mois venant d'Afrique, car il serait immédiatement confisqué ou euthanasié à son arrivée à la douane.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.