En enjambant les Pyrénées, la Route des Origines plonge aux racines de l'univers et de l'Humanité. Ce nouveau circuit touristique, lancé hier, est transfrontalier et transdisciplinaire. Entre Gers et Catalogne, entre astronomie et archéologie, il relie six sites touristiques à vocation scientifique : La Cité de l'espace, le Muséum de Toulouse, et la Ferme des Étoiles de Fleurance (Gers) pour le versant français. Côté espagnol, le Centre d'observation de l'univers de Montsec, un site archéologique de l'université de Barcelone, et le site d'une association de promotion du patrimoine, près de Lleida, complètent la constellation.

Un pass à prix réduit
L'objectif est d'encourager un « modèle de tourisme innovant mettant en valeur le patrimoine naturel et scientifique ». Chaque site apporte sa pierre à la Route des Origines. La Cité de l'Espace décode le Big Bang tandis que la Ferme des Étoiles astique ses télescopes pour accueillir des camps de petits Catalans. Une exposition itinérante, visible à la Cité jusqu'à dimanche, sillonne aussi les deux versants. Familles ou scolaires, chaque site va tenter de se renvoyer les curieux avec un pass commun à tarif réduit.

Fouilles

Pour l'occasion, le Muséum rouvrira cet été au public son site paléontologique de Montréal-du-Gers (32). Méconnu, il remonte à 17 millions d'années.

Mots-clés :

Aucun mot-clé.