Toulouse: Quatrième jour de pollution d’affilée, il faut (encore) lever le pied

QUALITÉ DE L'AIR Depuis quatre jours, la qualité de l’air est très mauvaise en Haute-Garonne, mais aussi dans le Tarn-et-Garonne. Des mesures, notamment de réduction de vitesse, sont mises en place…

Beatrice Colin

— 

Alerte pollution à Toulouse où la vitesse est abaissée de 20 km/h.

Alerte pollution à Toulouse où la vitesse est abaissée de 20 km/h. — H. Menal / 20 Minutes

  • Pour le quatrième jour consécutif, le seuil d’alerte a été dépassé dans le cadre d’un épisode de pollution aux particules en suspension (PM10).
  • Le 27 novembre, le préfet doit détailler la mise en place à partir de 2018 de la circulation différenciée grâce à la vignette Crit’Air.
  • Depuis trois jours, la vitesse est abaissée de 20 km/h sur les axes de circulation de l’agglomération toulousaine.

C’est la quatrième journée consécutive où Toulouse enregistre un pic de pollution. Le trafic routier, conjugué aux particules émises par les chauffages et une masse d’air stable, est à l’origine d’une procédure d’alerte émise par l’Observatoire régional de la qualité de l’air (Atmo) pour en Haute-Garonne mais aussi dans le Tarn-et-Garonne.

Pour réduire l’impact de cet épisode sur la santé des plus fragiles, des mesures ont été déployées par la préfecture de la Haute-Garonne. Les automobilistes doivent ainsi lever le pied et réduire leur vitesse de 20 km/h et passer sur la rocade d’un maximum de 90 km/h à 70 km/h.

Cela permet « une diminution de 10 % à 15 % des émissions de polluants », assurent les services de l’Etat.

Une mesure qui avait été prise une première fois en janvier dernier, lors d’un précédent pic de pollution.

Circulation différenciée et vignette en 2018

Mais à partir de l’an prochain, c’est une circulation différenciée qui sera mise en place. Tous les véhicules de la Haute-Garonne devront avoir sur leur pare-brise la fameuse vignette Crit’Air. Elle permet de faire une distinction entre les véhicules selon leur degré de pollution grâce à un code couleur. Certaines voitures, les moins polluantes, sont ainsi autorisées à fonctionner quand d’autres ne le sont pas.

>> A lire aussi : La circulation différenciée bientôt mise en place à Toulouse lors des pics de pollution

Il y a quelques semaines, le préfet de la Haute-Garonne a aussi indiqué que l’abaissement de la vitesse allait être mis en place en 2018 sur une section de moins de 10 km de l’A62 dans le cadre du plan de protection de l’atmosphère de l’agglomération toulousaine. Une vague de mesures pour réduire la pollution qui seront détaillées le 27 novembre prochain.

Ticket « Planète » chez Tisséo

Elles seront accompagnées de la mise en service du ticket Planète de Tisséo qui permet de voyager de manière illimitée sur l’ensemble du réseau durant 24 heures lors des pics de pollution longs. C’est le préfet qui déclenche sa mise en place précise le président de Tisséo, Jean-Michel Lattes.

Les élus écologistes plaident de leur côté pour l’instauration de la gratuité ces jours-là, mais aussi pour une multiplication des zones à 20 km/h en ville ou encore pour le développement de la politique vélo.