Quel grand groupe remportera le marché de l’eau des 37 communes de Toulouse Métropole ? Aucun, si les élus suivent les revendications du tout nouveau collectif Eau publique Toulouse Métropole.

Plusieurs associations ont décidé de se fédérer pour peser dans le débat sur la délégation du service de l’eau, une question qui doit être tranché à la fin de l’année prochaine, pour une application deux ans plus tard.

Débat et pétition

Autour des Amis de la Terre ou encore d’Eau Secours 31, plusieurs militants d’une régie publique se sont rendus jeudi matin au conseil de la Métropole pour sensibiliser les élus à leur cause. Alors que la collectivité a engagé une procédure d’audit pour comparer les coûts des différents modes de gestions et analyser les propositions des grands groupes dans le cadre d’une délégation de service public.

« L’eau est un bien public, c’est comme si on privatisait l’air. Nous voulons donner toutes les informations au grand public et faire la démonstration que la gestion publique est plus efficace et moins cher que la gestion privée », explique Pierre Gil, l’un des membres du collectif qui doit lancer une pétition et organiser une réunion publique le 23 novembre.