VIDEO. Toulouse: Equisure, un système d'alerte connecté pour sécuriser les cavaliers

TECHNOLOGIES Le dispositif crée par deux Toulousains, composé de deux capteurs, permet au cavalier d'être géolocalisé afin de faire intervenir les secours plus rapidement...

Julie Rimbert

— 

Le dispositif comprend un capteur sur le casque du cavalier et un second capteur positionné sur le harnais du cheval.

Le dispositif comprend un capteur sur le casque du cavalier et un second capteur positionné sur le harnais du cheval. — J. Rimbert

  • Le dispositif Equisure comporte un capteur positionné sur la bombe du cavalier et d’un autre capteur sur le harnais du cheval.
  • Le cavalier peut envoyer un SOS en cas de problème ou être géolocalisé en cas de chute grave.
  • La start-up lance jusqu’au 16 novembre une campagne de financement participatif et des précommandes.

C’est la peur de chaque parent de cavalier qui aime se balader, seul à cheval dans la nature. En cas de chute, impossible pour ses proches de savoir où l’accident s’est produit et dans quelle direction le cheval a pris la fuite. Pour y remédier, deux Toulousains lancent Equisure, un objet connecté qui permet au cavalier d’envoyer une alerte en cas de chute.

Bouton SOS et envoi d’alerte

Le dispositif, développé par la start-up Im Innov, comprend un capteur sur le casque du cavalier et un second capteur adaptable au harnais de n’importe quel cheval. « Le cavalier enregistre ses données personnelles, dont le téléphone des personnes à prévenir en cas d’accident et celles de son cheval sur une application dédiée, explique Christophe Le Camus, l’un des deux fondateurs de la start-up. Le système fonctionne ensuite en bluetooth, même sans réception du signal GPS ou GSM ».

En cas de chute, un message est envoyé au cavalier. S’il est capable de bouger ou qu’il s’agit d’une fausse alerte, il peut annuler l’alerte grâce à son bouton SOS ou son téléphone portable. Si le cavalier est vraiment inconscient, une alerte est envoyée par SMS aux personnes enregistrées. Le système géolocalisant le cavalier et sa monture, les proches et les secours pourront rapidement les retrouver.

>> A lire aussi : Albi: Une étudiante de 21 ans fait une chute de cheval mortelle

Financement participatif

Encore à l’état de prototype, le dispositif Equisure est testé depuis environ trois semaines au sein du centre équestre de Vigoulet-Auzil. Aurélia Fines, la fille du patron, apprécie d’aller en balade avec son cheval Al Monte, en toute sécurité. « C’est plus confortable de savoir que je peux contacter quelqu’un en cas d’incident, assure cette cavalière de 25 ans. Le système d’alerte peut aussi servir pour l’accompagnateur d’un groupe en balade : en cas de chute d’un cavalier ou de problème avec un cheval, il peut prévenir quelqu’un et continuer la promenade avec le reste du groupe ».

Christophe le Camus, l'un des deux fondateurs de la start-up IM Innov, avec Aurélia Fines qui teste le dispositif à cheval.
Christophe le Camus, l'un des deux fondateurs de la start-up IM Innov, avec Aurélia Fines qui teste le dispositif à cheval. - J. Rimbert

Pour lancer la commercialisation d’Equisure, qui sera vendu à terme au prix de 299 euros, la start-up lance jusqu’au 16 novembre une campagne de financement participatif sur Kickstarter, ainsi que des précommandes. L’innovation des Toulousains fait déjà des émules puisque ce dispositif innovant a déjà été sélectionné pour le prochain CES de Las Vegas, le plus important salon consacré à l’innovation technologique en électronique grand public, qui aura lieu en janvier 2018.