VIDEO. Montauban: Un jeune boulanger pousse un coup de gueule sur Facebook contre la grande distribution

COUP DE GUEULE Il en marre de voir ses concitoyens aller dans les grandes surfaces pour acheter leurs baguettes. Jordan Lecestre, un jeune boulanger du Tarn-et-Garonne, pousse un coup de gueule sur Facebook et fait le buzz…

Helene Menal

— 

Jordan Lecestre, jeune boulanger Tarn-et-Garonnais de 23 ans.

Jordan Lecestre, jeune boulanger Tarn-et-Garonnais de 23 ans. — Capture d'eccran Facebook

« Vous avez pas un boulanger dans votre village ! Vous avez pas un boulanger dans votre quartier ! ». Ce coup de gueule a été posté lundi soir à chaud sur Facebook par Jordan Lecestre, un boulanger de Monclar-de-Quercy, près de Montauban. Il a tourné la vidéo dans sa voiture, à la sortie d’un supermarché.

« Vous l’aurez tué votre boulanger ! »

Il faut dire que ce jeune de 23 ans, qui se lève tous les jours à 3 heures du matin pour pétrir ses baguettes de tradition sans améliorant, venait de vivre un véritable traumatisme à la caisse : derrière lui, pas un mais deux clients attendaient leur tour avec du pain pour seules provisions.

Son sang n’a fait qu’un tour. L’idée même qu’on puisse aller dans une grande surface uniquement pour du pain le fait carrément halluciner. « Quand dans 20 ans, un dimanche, vous aurez envie d’acheter un gâteau pour votre petit enfant. Ben non, il existera plus le boulanger parce que vous l’aurez tué le boulanger ! », fustige, « sidéré », ce fan de Bigflo et Oli.

>> A lire aussi : Tarn-et-Garonne: Trop moches pour le grossiste, 800 kg de courgettes partent en vente directe

Lancé spontanément, sous le coup de la colère, ce cri du cœur pour l’artisanat a immédiatement fait le buzz, façon multiplication des clics. Joint par 20 Minutes, et félicité depuis par son patron, Jordan n’est toujours pas redescendu dans les tours.

« Quand je pense que des gens s’achètent des écrans plasma à 1.500 euros et des maillots de foot, qu’ils se jettent sur les produits bio et qu’ils ne sont même pas capables de payer 50 centimes de plus pour acheter du vrai pain chez un boulanger, ça me met hors de moi ! », s’énerve-t-il. A bon entendeur…