Huit ans après l’Euro 2016, Toulouse accueillera de nouveau des matchs de football lors d’une grande compétition internationale. Ce mercredi soir à Lima, au Pérou, Paris a été désignée sans surprise ville hôte des Jeux olympiques 2024. Et le Stadium fait partie des neuf enceintes retenues pour abriter sept à huit rencontres des tournois de foot masculin et féminin, comme l’a rappelé sur Twitter le maire (LR) Jean-Luc Moudenc.

Mais la Ville rose et sa région espèrent grappiller un peu plus. « Peut-être que des athlètes et des équipes de football seront hébergés ici », explique-t-on du côté du Comité régional olympique et sportif de Midi-Pyrénées, où l’on compte sur les infrastructures du Creps de la préfecture haut-garonnaise pour attirer les participants aux JO.

>> A lire aussi : JO 2024: Champagne à Lima... «Une émotion extraordinaire» pour Estanguet... Revivez l'attribution des Jeux à Paris en direct

En revanche, le rêve un temps caressé de voir Ernest-Wallon héberger des matchs de rugby à VII s’était envolé dès janvier. Lors de sa visite à Toulouse, le coprésident de la candidature des JO de Paris 2024 Bernard Lapasset avait indiqué que l’antre des Rouge et Noir pourrait éventuellement abriter la préparation de certaines équipes qualifiées, mais pas la compétition, réservée au stade Jean-Bouin, dans la capitale.

>> A lire aussi : Toulouse mobilisée derrière la candidature de Paris 2024