Toulouse: Admis comme prof de maths pendant trois heures avant d'être recalé

INSOLITE Un Toulousain a cru avoir décroché son concours pour devenir professeur, avant de s’apercevoir qu’il s’agissait d’une erreur informatique…

G.D. avec AFP

— 

Super, on est reçus au Capes! Ah, ben non, finalement...

Super, on est reçus au Capes! Ah, ben non, finalement... — C. Yamanaka / SIPA

Il voulait devenir prof de maths. Un Toulousain candidat au Capes de mathématiques a eu la mauvaise surprise de se voir recaler, mercredi en fin de journée, après avoir été « admis » quelques heures plus tôt, en raison d’un « bug informatique », selon le ministère de l’Education.

Prévenu par des camarades

Ce sont les camarades de Simon Debiez qui lui ont appris la bonne nouvelle, mercredi après-midi, en voyant son nom parmi les admis au concours du Capes, sur le site Publinet du ministère de l’Education.

« J’ai aussitôt appelé ma famille et mes amis pour leur annoncer que j’étais reçu », raconte à l’AFP le jeune homme, qui passait pour la troisième fois ce concours exigeant pour devenir professeur de mathématiques. Mais à 17h, les résultats ont disparu du site, avant d’être réaffichés une heure plus tard. Et là, surprise : il n’est plus admis.

« La note d’un de mes oraux était passée de 17 à 5 », dit-il, amer. « S’il y a eu une erreur une première fois, pourquoi n’y en aurait-il pas eu une autre la seconde fois ? », poursuit Simon Debiez, qui ne se satisfait pour le moment « d’aucune explication valable ».

« Une application lente et non remise à niveau »

Sur le site du Capes, on peut lire que la première version publiée des résultats comportait « de nombreuses erreurs » et que « la version actuelle est définitive ». Des erreurs « dues aux serveurs engorgés (résultats du bac) et à une application lente et non remise à niveau ».

Au ministère de l’Education, on évoque « la difficulté de fonctionnement du module informatique de publication des résultats du concours ». Le ministère « va vérifier l’ensemble du processus et mettre en place des contrôles de sécurisation renforcée afin que ce type d’événements rarissimes ne puisse plus se reproduire ».

Un quart des postes proposés non pourvus

Impossible pour le moment de savoir combien de candidats ont eu à subir une telle déconvenue. Sur le forum du site http://www.les-mathematiques.net, d’autres candidats racontent que leurs notes et leur classement ont varié entre les deux publications.

Ironie de l’histoire, le Capes de mathématiques peine chaque année à faire le plein. Cette année, 1.440 postes étaient ouverts mais seuls 1.066 candidats ont été reçus, laissant ainsi un quart des postes proposés non pourvus.