Résultats des législatives: A Toulouse, LREM fait un grand chelem

ELECTIONS La République en Marche rafle toutes les circonscriptions de la Ville rose. Elle obtient 9 députés sur 10 dans la Haute-Garonne où le PS sauve un siège de façon presque inespérée…

H. M. et B. C.

— 

A Toulouse, les candidats d'Emmanuel Macron font un carton plein.

A Toulouse, les candidats d'Emmanuel Macron font un carton plein. — H. Menal - 20 Minutes

  • LREM remporte toutes les circonscriptions de l’agglomération toulousaine
  • En Haute-Garonne, le parti présidentiel obtient 9 députés sur 10
  • Le PS sauve un siège dans le Comminges, la droite perd celui qu’elle détenait

Carton plein dans la Ville rose. A l’issue de ces législatives, La République en marche remporte toutes les circonscriptions de l’agglomération toulousaine.

Des duels, parfois serrés mais victorieux, avec les insoumis. Le parti présidentiel a gagné au final, et parfois de justesse, tous ses duels avec La France insoumise. Comme dans la 1re circonscription où le prothésiste dentaire Pierre Cabaré (51,02 %), en dépit du feuilleton sur sa pseudo- « désinsvestiture », bat l’avocate Claire Dujardin.

 

Les résultats dans la 1ere circonscription de la Haute-Garonne

Dans la deuxième, le MoDem Jean-Luc Lagleize (M55,45 %) s’impose sur Anne Stambach-Terrenoir. Dans la 4e, Mickaël Nogal (51,91 %) devient député à 26 ans, en l’emportant sur Liem Huang Ngoc, l’économiste de Jean-Luc Mélenchon. Son compère Manuel Bompard, stratège de la France insoumise durant la présidentielle, doit s’incliner sur la 9e devant la journaliste Sandrine Morch.

>> A lire aussi : Résultats législatives 2017: Manuel Bompard, le bras gauche de Jean-Luc Mélenchon, perd son pari à Toulouse

Une sortante qui a du flair. Sur le 6e, Monique Iborra (55,57 %), seule sortante réélue, gagne la palme du flair. En fâchant le PS très tôt pour soutenir Emmanuel Macron, elle a réuni les conditions de sa réélection contre le trublion vert-rouge Patrick Jiména.

 

Le FN largement battu. Dans les circonscriptions où LREM était en duel avec le FN, elle l’emporte beaucoup plus largement. A 51 ans, Jean-François Portarrieu devient député de la 5e circonscription avec 67,6 % des suffrages. Il bat Julien Léonardelli, le jeune patron départemental du FN. L’ex-journaliste de La Dépêche du Midi puis ex-conseiller de Pierre Cohen (PS) au Capitole a la particularité de succéder à sa tante, la socialiste Françoise Imbert qui ne se représentait pas.

Dans la 7e, Elisabeth Toutut-Picard écrase la FN Marie Dombes avec 67,84 % des voix. La nouvelle députée, cadre au CHU, est aussi maire-adjointe de Toulouse.

L’honneur est sauf pour un PS en miettes. LERM rate le grand chelem départemental de 91 petites voix. Celles qui ont permis à Joël Aviragnet, le socialiste du Comminges de battre le restaurateur Michel Monsarrat. Grâce à lui, le PS qui détenait neuf circonscriptions sur dix en 2012, sauve ce qui pouvait encore l’être.

La droite à zéro. Avec la défaite de Laurence Arribagé, la patronne des LR 31, battue par la macroniste Corinne Vignon (52,97 %), la droite perd la 3e circonscription et l’unique siège qu’elle détenait. Ce, malgré le coup de théâtre qui a marqué la fin de la campagne avec l’ouverture d’une enquête préliminaire sur les revenus d’astrologue de Corinne Vignon. Une affaire qui devrait laisser des traces.

>> A lire aussi : Résultats Législatives à Toulouse: Laurence Arribagé (LR) est battue, la droite perd son unique siège

Un prof de gym dans le Lauragais. Sébastien Nadot, prof d’EPS, gagne largement la course dans la 10e circonscription. Avec 60,48 % des voix, il laisse sur place l’insoumise Monique Fabre.

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.