Retour sur Terre de Thomas Pesquet: «Vous nous avez inspirés durant ces mois», lui confie Macron

ESPACE Après un séjour de 196 jours dans la station Spatiale internationale, Thomas Pesquet a retrouvé le plancher des vaches. Revivez son retour…

Hélène Menal avec Manon Aublanc

— 

Thomas Pesquet 
au téléphone avec sa compagne peu après son arrivée sur terre au Kazakhstan, le 2 juin 2017.

Thomas Pesquet au téléphone avec sa compagne peu après son arrivée sur terre au Kazakhstan, le 2 juin 2017. — SHAMIL ZHUMATOV / POOL / AFP

L’ESSENTIEL

  • Après avoir séjourné six mois dans la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet rentre sur Terre ce vendredi
  • Il revient dans la capsule d’un vaisseau Soyouz pilotée par le Russe Oleg Novitski
  • Le voyage de 400 kilomètres environ doit durer 3h20
  • Les deux astronautes vont entrer dans l'atmosphère à 28.000 km/h et doivent se poser à 16h09 dans les steppes du Kazakhstan

 

A LIRE AUSSI

>> A lire aussi : VIDEO. Fin de la Mission «Proxima»: Tout ce qu’il faut savoir sur le retour sur Terre de Thomas Pesquet

>> A lire aussi : VIDEO. En six mois dans l’espace, Thomas Pesquet a aussi beaucoup apporté à la Science

     

    20h16 : Ce live est maintenant terminé !

    Bonne soirée et bon week-end à tous !

     

    18h14 : Nicolas Dupont-Aignan salue l’astronaute « qui a fait honneur à la Recherche française »

    Le président de Debout la France a publié un message sur son compte Twitter pour féliciter Thomas Pesquet.

     

    18h03 : L’AFP vient de partager une photographie impressionnante de l’atterrissage

    Cette image, réalisée par Shamil Zhumatov, photographe de l’Agence France Presse, montre la capsule Soyouz, lors de son atterrissage, et les rétrofusées qui permettent à la capsule d’atterrir en douceur.

    L'atterrissage de la capsule Soyuz ramenant les astronautes Oleg Novitskiy et Thomas Pesquet au Kazakhstan, le 2 juin 2017.
    L'atterrissage de la capsule Soyuz ramenant les astronautes Oleg Novitskiy et Thomas Pesquet au Kazakhstan, le 2 juin 2017. - SHAMIL ZHUMATOV / POOL / AFP

     

    18h05 : Thomas Pesquet et Emmanuel Macron se rencontreront le 19 juin prochain

    Thomas Pesquet et le Président de la République, Emmanuel Macron, se sont donné rendez-vous le 19 juin au Salon de l’Aéronautique et de l’Espace du Bourget (Seine-Saint-Denis).

    18h03 : Thomas Pesquet a dédicacé la capsule Soyouz qui l’a ramené sur Terre

     

    17h57 : L’Agence spatiale européenne (ESA) partage quelques photos de l’arrivée du français

     

    17h52 : Marine Le Pen remercie le spationaute d’avoir partagé « son épopée spatiale si captivante »

     

    17h49 : Le retour de Thomas Pesquet n’a pas manqué de faire réagir les Twittos

    Et avec beaucoup d’humour !

     

    17h44 : « On aura une petite semaine de vacances ensemble à la fin juin », confie la compagne de l’astronaute

    « On a un planning de trois semaines ici à Cologne, pour des suivis médicaux et des expériences scientifiques. Je ne peux rester qu’une semaine car je dois retourner travailler et on aura une petite semaine de vacances ensemble à la fin juin » a expliqué la compagne de Thomas Pesquet, Anne, aux journalistes à Cologne (Allemagne), au centre des spationautes européens.

    17h41 : Après Emmanuel Macron, c’est la Police nationale qui adresse un message de bienvenue à l’astronaute français

    La Police nationale, toujours pleine d’humour, a souhaité un bon retour à Thomas Pesquet… avant de lui rappeler que la vitesse dans l’espace n’était pas la même que celle autorisée sur les routes françaises !

     

    17h36 : Mais aussi à la médecine !

    Le voyage spatial du Français, Thomas Pesquet, va aider la science… mais aussi la médecine. Pour comprendre, on vous explique tout ça ici.

    17h35 : En six mois dans l’espace, Thomas Pesquet a aussi beaucoup apporté à la Science

    Thomas Pesquet est de retour sur la terre ferme. Oui, mais son voyage de six mois a bien aidé la science. On vous explique pourquoi ici.

    16h35 : Allô Président, ici la Terre

    « On va très, très bien », assure Thomas Pesquet à Emmanuel Macron. « Vous ne réalisez pas à quel point vous nous avez inspirés durant ces mois », lui confie le président de la République. La voix de l’astronaute est claire.

    Thomas Pesquet au téléphone avec sa compagne après son atterrissage
    Thomas Pesquet au téléphone avec sa compagne après son atterrissage - 20 Minutes

    16h30 : Pâle mais souriant

    L’ESA et le Cnes diffusent les premières images d’un Thomas Pesquet, très, très pâle mais qui s’efforce de sourire. On lui tend un téléphone.

    16h17: L'équipe va bien

    La Nasa indique que l'équipe va bien.

     

    16h10 La capsule a atteri, pile à l'heure

    Pour l'instant pas d'image de la capsule. Des hélicoptère rallient le point d'impact.

    16h03: Le parachute est bien ouvert, la capsule prête à atterrir

     

    15h57 : Ça y est ! La capsule est rentrée dans l’atmosphère

    C’est un peu comme prendre un mur à 800 km/h. Recroquevillés dans leur baquet, en position semi-allongée, souffle coupé, baignés dans une lueur rouge. A son entrée dans l’atmosphère, la capsule - désormais séparée des autres modules de Soyouz - atteint une température extérieure de 1.600°, empêchant tout contact radio.

    Mais ça y est, c’est fait, et le parachute de la capsule est déployé.

    15h40 : Pas de couche dans les scaphandres

    Les plus pointilleux d’entre vous se demandent si ce voyage retour de 3h20 comprend une pause pipi. Et bien non. Il n’y a pas de couche dans les scaphandres. « Ils ont droit à une boisson - soda ou tisane - mais on leur conseille de la prendre le plus tard possible », précise Bernard Comet, de la clinique spatiale de Toulouse. Voilà cette question capitale tranchée.

    15h30 : Désorbitage (!?)

    Depuis son départ de l’ISS, Soyouz effectuait des orbites à 28.000 km/h. Le moteur principal de Soyouz s’est allumé comme prévu à 15h17 pour initier un « léger freinage » d’une durée de 4min30 et permettre le « désorbitage » : l’arrêt de la satellisation du vaisseau et sa propulsion sur la bonne trajectoire pour percuter l’atmosphère puis rentrer sur Terre.

     

    15h05 : Buzz universel

    Allez, on se fait le best-of pour patienter avant le grand freinage

    VIDEO. Retour sur les 10 buzz du séjour de Thomas Pesquet à bord de l'ISS

    14h45 : Ils sont partis cool

    La photo postée par l’astronaute américain Jack Fisher montre que les deux « voyageurs » sont partis avec le sourire (et un tee-shirt marin façon départ en vacances dans le cas d’Oleg).

    L’ESA ajoute qu’ils étaient toujours « calmes et détendus » après la fermeture du sas. En fait, c’est cool cette descente entre amis…

     

    14h 30 : Ils seront à l’heure

    L’Agence spatiale européenne (ESA) confirme que l’atterrissage, d'ores et déjà annoncé comme «viril», est prévu à 16h10 dans les steppes du Kazakhstan, non loin du Cosmodrome de Baïkonour d’où les astronautes sont partis en novembre.

    « Tout est normal » à bord, précise l’ESA

    14 h : Un autre homme en approche

    Il sera plus grand mais pas plus fort…

    VIDEO. Quand l’astronaute Thomas Pesquet reviendra sur Terre, il aura grandi d'environ cinq centimètres

     

    13h40 : En attendant la « désorbitation »

    Pas d’image en live pour l’instant. La prochaine étape sera la manoeuvre de « désorbitation ». Les moteurs principaux du Soyouz s’allumeront 5 minutes avant cette étape clé.

    12h51 : Bye bye l’ISS

    La première case est cochée ! Le Soyouz s’est correctement détaché de la station spatiale. Avec même quelques minutes d’avance sur le planning, ce qui semble étonner les spécialistes.

    Le module s’éloigne maintenant tout doucement de l’ISS grâce à de toutes petites propulsions moteur, histoire de ne pas la polluer.

    Le vaisseau Soyouz de Thomas Pesquet s'éloigne de l'ISS.
    Le vaisseau Soyouz de Thomas Pesquet s'éloigne de l'ISS. - Capture d'écran Cnes - ESA

    12h35 : Parole d’astronaute

    >> A lire aussi : Retour de Thomas Pesquet: «Tous ceux qui sont allés dans l'espace en sont revenus changés», un astronaute l'assure

    Le spationaute Michel Tognini a effectué deux retours spatiaux, dont un dans un vaisseau Soyouz. Relisez son témoignage en attendant le « désarrimage » de la capsule, sa séparation avec l’ISS, prévue vers 12h50

    12h12 : Un siège vide

    Le vaisseau Soyouz dans lequel ont pris place Thomas Pesquet et Olleg Novitski - «MS-03» de son petit nom - est le même que celui qui les a amenés sur l'ISS dans la nuit du 17 au 18 novembre 2016. Pas de dépaysement donc.

    L'Américaine Peggy Whiston, qui est arrivée sur l'ISS en même temps qu'eux, a vu sa mission prolongée jusqu'en septembre. Sa place dans la capsule Soyouz est donc vide.

    11h38 : Quel bilan pour Thomas Pesquet lors de ses 6 mois dans l’espace ?

     

    11h21 : Allô Thomas ? Ici Emmanuel… Après son atterrissage au Kazakhstan, le spationaute doit avoir une visioconférence avec le président de la République, Emmanuel Macron.

    Le spationaute avait d’ailleurs fait sa procuration avant son vol pour voter à la présidentielle. Le 7 mai, jour du second tour, il était au-dessus de la côte atlantique et appelait les électeurs à aller voter.

    11h19 : Un petit pas pour l’homme mais 5 cm de plus pour Thomas Pesquet. Hé oui, dans l’espace, on grandit. On vous explique le pourquoi du comment…

    >> A lire aussi: Quand l’astronaute Thomas Pesquet reviendra sur Terre, il aura grandi d'environ cinq centimètres

     

    11h13: Quel va être le rôle de Thomas Pesquet dans le module Soyouz pour ce voyage de retour?

    Il aura la fonction d’ingénieur de bord: il va devoir érifier l’étanchéité du vaisseau puis s’assurer qu’il est bien détaché de la station.

    Ensuite, il devra ensuite allumer les moteurs puis vérifier tous les paramètres orbitaux pour rejoindre l’orbite n°1, celle qui permet de se poser au milieu du Kazakhstan. 

    11h07: Son dernier tweet pour la route.

    Thomas Pesquet a largement fait vivre son aventure spatial sur les réseaux sociaux. Voici son dernier tweet posté à 9h22 avant de dire au revoir à ses compagnons de route et d’embarquer dans le module Soyouz avec son pilote, le Russe Oleg Novitski.

     

    Bonjour à toutes et à tous. ça y est le moment est venu pour Thomas Pesquet de revenir sur la planète Terre. Accrochez vos ceintures, 20 Minutes vous fait vivre le voyage en Soyouz et l’atterrissage au Kazakhstan du spationaute français.
     

    Il revient ! Il sera bientôt là ! Thomas Pesquet, le plus célèbre paparazzi de la planète fait son retour sur Terre ce vendredi. Après 196 jours passés dans la Station spatiale internationale (ISS), à 400 kilomètres d’altitude, le spationaute revient auréolé d’une mission scientifique impeccable et popularisé par son abondante production de tweets avec ses fameuses photos « vues du ciel ».

    20 Minutes vous fait vivre la grande descente en direct de la Cité de l’Espace, à Toulouse