Toulouse: La mairie facture 31.000 euros aux partis pour affichage sauvage (et c'est pas fini)

POLITIQUE La mairie de Toulouse a dressé un nouveau bilan du nettoyage de l’affichage sauvage et facturé 31.152 euros aux différents partis politiques…

B.C.

— 

Une affiche sauvage collée à Toulouse.

Une affiche sauvage collée à Toulouse. — B. Colin - 20 Minutes

Au lendemain du 1er tour de la présidentielle, la mairie de Toulouse adressait une première facture de 15.000 euros à différents candidats pour le nettoyage des affiches apposées de manière sauvage sur la voie publique. Avec le second tour et les élections législatives, la douloureuse a doublé et est désormais de 31.152 euros.

>> A lire aussi : Le Top 6 des candidats «facturés» pour affichage sauvage à Toulouse (et Poutou gagne)

Dont plus de la moitié rien que pour le NPA de Philippe Poutou. La mairie a transmis une note de 16.308 euros au Trésor public qui se chargera de les remettre aux équipes du candidat. Il est talonné par la France insoumise et ses 11.688 euros de facture, soit 974 affiches décollées par les services municipaux.

Les Républicains presque dans les clous

Le PS est pour l’heure à 1.740 euros, Lutte Ouvrière à 576 euros, l’UPR de François Asselineau à 408 euros, Debout La France à 252 euros. Le Front national n’a que 10 affiches sauvages décollées et facturées à 12 euros chacune pour l’instant, En Marche ! en a trois à son actif.

Quant aux partisans de Jean Lasalle, ils sont une seule fois sortis des clous, tout comme les militants des Républicains qui avaient reçu le mot d’ordre du maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc, d’être irréprochables.