Benoît Hamon lors d'un rassemblement place de la République à Paris, le 19 avril 2016.
Benoît Hamon lors d'un rassemblement place de la République à Paris, le 19 avril 2016. - F. Mori - AP- Sipa

Tout un symbole. C’est à Carmaux, dans le fief de Jean Jaurès, que Benoît Hamon clôturera sa campagne. Les dernières images du candidat seront celles de son allocution au pied de la statue de la figure emblématique du socialisme, qui a inspiré de nombreuses références durant cette campagne, chez d’ailleurs des candidats de tous bords.

Le candidat PS à la présidentielle Benoît Hamon a estimé jeudi auprès de l’AFP que « ce serait une grave erreur de tomber dans la peur et de mettre entre parenthèses le débat démocratique », après une attaque au cours de laquelle un policier a été tué sur les Champs-Élysées à Paris.

Annulation d'un autre déplacement

Benoît Hamon a donc décidé de maintenir la prise de parole à Carmaux (Tarn) qu’il avait programmée vendredi après-midi pour conclure sa campagne, mais annulé un autre déplacement prévu à Evry dans la matinée.

Un pèlerinage tarnais sans doute destiné à inscrire le candidat Hamon dans la lignée historique de la vraie gauche.

>> A lire aussi : Présidentielle: #Avoté, Twitter propose un émoji spécial pour les deux tours de l'élection

Tout comme le dernier meeting toulousain, la visite à Carmaux fait partie de la tradition au PS. François Mitterrand y avait lancé sa campagne victorieuse fin 1980. François Hollande y était passé le 16 avril 2012 pour tutoyer lui aussi la statue de Jean Jaurès.​​

Mots-clés :