Le « Beach Park » de Tournefeuille, en banlieue toulousaine, propose six sports sur 2900 m2.
Le « Beach Park » de Tournefeuille, en banlieue toulousaine, propose six sports sur 2900 m2. - N. Stival / 20 Minutes

Le « Beach Park » de Tournefeuille, dans la banlieue ouest toulousaine, est né d’un constat dressé voici près de trois ans par deux amis : alors que les complexes de foot à cinq proliféraient, il n’y avait rien pour les fans de rugby.

« C’est difficile de concilier la pratique en club et la vie active, observe Mathieu Labat (26 ans), associé à Alexandre Solanelles (27 ans), avec lequel il a tâté du ballon ovale au lycée Montalembert de Toulouse. Ensuite, on s’est dit qu’il ne fallait pas se fermer aux autres disciplines. » D’où l’idée de créer le « premier complexe multisport 100 % sable » de France.

Six terrains, six sports

Ouverte depuis le début du mois, cette salle de 2.900 m2, avec bar et vestiaires, sera officiellement inaugurée le 26 avril. « Il y a six terrains, reprend Mathieu Labat. Quatre de type volley, où l’on peut aussi faire du badminton et du tennis, et deux de type rugby, où l’on peut aussi jouer au foot et au sandball [dérivé du handball]. » Les tarifs ? Six euros en heure creuse, 7,50 euros en heure pleine (du lundi au vendredi entre midi et 14 h et entre 17 h et 23 h).

Le jeune homme a laissé tomber son poste de conducteur de travaux, tandis que son ami a abandonné son travail d’agent immobilier pour mener à bien ce projet.

Plus de 1.000 tonnes d’un sable adapté

« On s’adresse à tout le monde, jouer sur le sable est très ludique », assure Mathieu Labat. Une trentaine de camions a été nécessaire pour convoyer 1.040 tonnes de sable, venu des Landes et traité près d’Agen. « C’est la surface utilisée dans les compétitions internationales de beach-volley et au CREPS de Toulouse. Il n’est pas du tout abrasif, et très peu poussiéreux. » Parfait pour les plaquages…

Mots-clés :