XV de France: Baille et Fickou au top, Doussain fait flop… Le baromètre des Toulousains en Bleu

RUGBY Six joueurs du Stade Toulousain ont joué avec le XV de France lors de ce début du Tournoi des VI Nations, en Angleterre puis face à l’Ecosse…

Nicolas Stival

— 

Gaël Fickou inscrit l'essai du XV de France lors de la victoire contre l'Ecosse dans le Tournoi des VI Nations, le 12 février 2017 au Stade de France.

Gaël Fickou inscrit l'essai du XV de France lors de la victoire contre l'Ecosse dans le Tournoi des VI Nations, le 12 février 2017 au Stade de France. — Ch. Ena / AP / Sipa

En l’absence du centre Yann David, blessé et forfait, ils sont six Toulousains à avoir participé aux deux premières journées du Tournoi des VI Nations avec le XV de France. Entre la défaite rageante en Angleterre (19-16) et le succès poussif face à l’Ecosse de leur coéquipier Richie Gray (22-16), ils ont connu des fortunes très diverses. Et tous ne sont pas certains de voir la vie en Bleu lors du prochain match, le 25 février en Irlande.

Cyril Baille et Gaël Fickou au-dessus du lot

Auteur d’une belle tournée de novembre, Cyril Baille a débuté les deux premiers matchs de ce Tournoi des VI Nations. Très correct à Twickenham, le jeune pilier gauche (23 ans, cinq sélections) a crevé l’écran au Stade de France. En mêlée d’abord, même si en face, l’Ecosse n’est pas ce qui se fait de mieux dans le secteur. Mais aussi dans le jeu courant et en défense, avec pas moins de 13 plaquages distribués. Seul le deuxième ligne Vahaamahina a fait mieux (16). Les habituels tauliers du poste Poirot et Ben Arous (blessés) ont du souci à se faire.

Excellent depuis des semaines avec Toulouse, Gaël Fickou n’a pas déçu en Bleu. Le centre de 22 ans (26 sélections) a sans doute été le trois-quarts le plus constant sur les deux premiers matchs, avec en prime un essai contre l’Ecosse. Dommage qu’il ne prenne pas autant d’initiatives qu’en club. Mais le niveau n’est pas non plus le même…

Yoann Maestri, combattant anonyme

On le sait, Yoann Maestri n’est pas un homme de spectacle. Le vice-capitaine des Bleus (29 ans, 53 sélections) est plutôt du genre « deuxième ligne à l’ancienne », concentré sur le combat et les tâches obscures. Seulement, il est un peu trop anonyme en ce début du Tournoi des VI Nations. Apre défenseur, il est aussi parfois indiscipliné et maladroit, comme sur ce vilain en-avant qui casse une action prometteuse face à l’Ecosse.

Jean-Marc Doussain, le cauchemar de Twickenham

Une pénalité trop vite jouée, un coup de pied trop court et une ultime munition gâchée pour aller chercher un hypothétique exploit à Twickenham. Pour l’heure, le Tournoi 2017 de Jean-Marc Doussain se résume à huit petites minutes de jeu contre l’Angleterre et à cette énorme erreur. Malgré sa boulette, l’ouvreur aux 15 sélections faisait bien partie du groupe contre l’Ecosse. Mais Guy Novès ne lui a pas fait de cadeau le jour de son 26e anniversaire : l’Ariégeois a été le seul remplaçant à ne pas entrer en jeu.

Yoann Huget et (surtout) Christopher Tolofua se sont contenté de miettes

Huit petites minutes en Angleterre, 27 contre l’Ecosse. Yoann Huget n’a pas vraiment eu l’occasion de confirmer ses bonnes prestations avec le Stade. A son crédit toutefois, un ballon brûlant arraché à l’arrière écossais Stuart Hogg, sur une action qui aurait pu transformer une victoire poussive en une défaite pitoyable. L’ailier de 29 ans (44 sélections) profitera peut-être des prestations plus que moyennes des Fidjiens Nakaitaci et Vakatawa pour reprendre la place de titulaire qu’il occupait avant sa grave blessure au genou, lors de la Coupe du monde 2015.

Hors du groupe à Londres, Christopher Tolofua a disputé huit petites minutes à Saint-Denis. Une apparition anecdotique, dans l’ombre du capitaine Guilhem Guirado ? Pas tant que ça puisque le talonneur de 23 ans (cinq sélections), revenu à son meilleur niveau après une longue période de « frigo » à Toulouse, a renoué le fil de son histoire avec les Bleus, qu’il n’avait plus côtoyés depuis juin 2014. Reste à voir s’il résistera au retour du Racingman Chat, doublure officielle de Guirado.