Toulouse: Avec ses colliers à mâchouiller, la start-up Croquijoux occupe les bébés

INNOVATION La société commercialise des bijoux en silicone que les têtes blondes peuvent mâcher en toute sécurité...

Julie Rimbert

— 

La start-up toulousaine Croquijoux commercialise des colliers en silicone que les bébés peuvent mâchouiller.

La start-up toulousaine Croquijoux commercialise des colliers en silicone que les bébés peuvent mâchouiller. — Croquijoux

Difficile de porter un collier quand on est une jeune maman, au risque de voir son bijou cassé par les mains de bébé. C’est en partant de ce constat que la start-up toulousaine Doucenfance a eu l’idée de créer des bijoux à mâchouiller pour les enfants.

Tests chimiques et mécaniques

« En rentrant de vacances avec mon fils âgé d’un an, j’ai remarqué que ma compagne ne portait plus de bijoux alors qu’elle adorait ça, raconte Vincent Payet, l’un des trois co-fondateurs de la société. L’idée d’un bijou coloré, agréable à porter et sans danger pour les enfants a alors germé ».

Diplômé d’un doctorat en matériau, Vincent Payet commence à plancher sur des colliers en silicone, épaulé par sa compagne sur le choix des coloris et des associations de formes. Leurs créations, baptisées Croquijoux, sont soumises à des tests chimiques et mécaniques pour s’assurer qu’elles résistent aux assauts répétés des têtes blondes.

Ils ont aussi passé avec succès les tests de sécurité. Entre les perles, des nœuds sont là pour sécuriser le collier, histoire que les bébés mâchent en toute sécurité, sans risque d’étouffement.

Nouveaux modèles pour les enfants

« Nous avons aussi présenté nos colliers à des conseillères en allaitement et des professeurs de portage qui ont confirmé que cela permet de concentrer le bébé, évitant par exemple à la maman de se faire griffer pendant la tétée », détaille le patron. La start-up, installée dans le Lauragais, propose une quarantaine de colliers, fabriqués en France, pour les adultes, dont certains pour les papas.

Après en avoir vendu près de 500 exemplaires en un an, la société a décidé de lancer une nouvelle gamme pour les enfants de plus de trois ans. Ils permettent de développer leur motricité, en mâchant et manipulant les perles. En vente sur le site Internet de Croquijoux, les bijoux sont aussi commercialisés dans une dizaine de distributeurs.