Manifestation des sapeurs pompiers de la Haute-Garonne le 6 décembre 2016 à Toulouse.
Manifestation des sapeurs pompiers de la Haute-Garonne le 6 décembre 2016 à Toulouse. - B. Colin / 20 Minutes

Encadrés par un très important dispositif policier, plus de 300 pompiers venus de toute la région ont manifesté mardi après-midi dans les rues de Toulouse.

Depuis plusieurs semaines, les hommes du feu sont en grève une heure par jour et multiplient les actions avec toujours le même leitmotiv : des moyens humains supplémentaires, en particulier en Haute-Garonne.

28 courriers de sanction

La direction du Service départemental d’incendie et de secours (Sdis) a indiqué qu’elle avait recruté 29 pompiers professionnels cette année et qu’ils seraient 12 de plus en 2017. Sans compter la création d’une cinquantaine de postes de plus avec l’ouverture de nouvelles casernes d’ici quelques années.

>> A lire aussi : Toulouse: Actions coups de poing des pompiers en grève illimitée depuis une semaine

« On gagne 15.000 habitants par an, ce n’est pas assez. On attend de vraies propositions pas du saupoudrage », insiste Christophe Brunet, secrétaire général de la CGT du SDIS 31 qui réclame aussi le paiement de toutes les heures, y compris d’astreinte. Lundi, il devrait parler à nouveau de ce point d’achoppement avec la direction, mais aussi des courriers de sanction reçus par 28 de ses collègues après leurs multiples mobilisations.

Deux pompiers en garde à vue

En marge de la manifestation, deux hommes du feu ont été interpellés et placés en garde à vue pour « violences volontaires sur personne dépositaire de l’autorité publique ». Ils ont tenté de passer un cordon policier avec un fourgon. Ils ont été relâchés en fin de journée, mais l’enquête se poursuit.

Mots-clés :