Airbus a livré vendredi son 10.000ème avion.
Airbus a livré vendredi son 10.000ème avion. - Airbus

Quarante-quatre ans après le vol inaugural de son premier avion, Airbus a livré vendredi sur son site de Colomiers son 10.000e appareil à la compagnie Singapore Airlines.

Le Groupement d’intérêt économique, nom de l’avionneur aéronautique en 1970, a bien grandi ces dernières décennies, trustant aujourd’hui 50 % des parts du marché mondial.

Quatre avions la première année

Lors d’une cérémonie en grande pompe, le PDG de la compagnie singaporienne a réceptionné le sixième A350, modèle phare d’Airbus avec ses matériaux composites sur les 67 appareils qu’a commandé la compagnie.

Si Airbus vend aujourd’hui des avions sur tous les continents, le constructeur aéronautique a su imposer sa marque au fil des ans et développer toute une famille d’avions pour concurrencer son rival américain Boeing.

>> A lire aussi : Farnborough: les géants Airbus et Boeing toujours dans une course aux commandes

Barbara Kraft a été l’une des premières salariées d’Airbus où elle a été recrutée en janvier 1974. Son badge d’accès au site de l’avionneur porte d’ailleurs le numéro 7.

« Je me souviens que la première année, nous avons livré seulement quatre avions, dont le premier à Air France en 1974, raconte-t-elle. Personne ne connaissait Airbus, il fallait convaincre avec notre premier biréacteur gros porteur, c’était un challenge. Au début, nous ne produisions qu’un demi-avion par mois puis quatre à la fin des années 70 ».

Répartition des 10.000 avions d'Airbus livrés selon leur catégorie
Répartition des 10.000 avions d'Airbus livrés selon leur catégorie - Airbus

Actuellement, les chaînes d’assemblage de l’avionneur en livrent une centaine par mois.

«Personne n’aurait mis un kopeck sur l’A300 »

Bertrand Armand, 69 ans, a fait toute sa carrière professionnelle chez Airbus. Entré à l’Aérospatiale en 1970 comme technicien aux essais, il a fini chef d’équipe. « C’était une autre époque où nous réalisions les essais sur papier alors que maintenant tout est informatisé, confie le sexagénaire. C’étaient les premiers essais sur des avions équipés de biréacteurs. Au début, personne n’aurait mis un kopeck sur l’A300 dont on ne savait pas s’il allait voler. Airbus a réussi à atteindre un tel niveau aujourd’hui grâce aux décisions visionnaires de nos dirigeants ».

>> A lire aussi : Airbus: L'avionneur a assez de commandes pour assurer dix ans de travail

La commercialisation de l’A320, le best-seller d’Airbus, en 1987 a fait décoller l’avionneur. S’en sont suivis de nombreux programmes comme l’A340 en 1991, l'A330 en 1992, le superjumbo A380 en 2005, l'A350 en 2013 et l’A320Néo en 2014 dont le constructeur a déjà vendu 5.000 appareils. Aujourd’hui Airbus affiche dix ans de production dans son carnet de commandes.

Mots-clés :