Des Toulousains se regroupent pour produire leur propre énergie renouvelable

ENVIRONNEMENT Pour produire de l’énergie renouvelable, des citoyens toulousains ont décidé de créer une société qui investira dans des projets photovoltaïques sur des toits publics et privés…

Beatrice Colin

— 

Un parc photovoltaïque dans le Lauragais.

Un parc photovoltaïque dans le Lauragais. — FREDERIC SCHEIBER / 20 MINUTES

Pas facile de produire sa propre énergie renouvelable lorsqu’on habite dans un T3, en plein centre-ville. Installer une éolienne ou un panneau photovoltaïque sur le toit relève du mirage ou du parcours du combattant.

Autant d’obstacles que des militants écologistes ont déjoué pour quand même produire leur propre énergie renouvelable.

Depuis 2015, une poignée de Toulousains réfléchit à la meilleure manière d’investir leurs économies pour faire de l’énergie verte. Ils ont ainsi eu l’idée de se regrouper au sein de Citoy’Enr pour créer une entité qui va investir dans des panneaux photovoltaïques installés sur des toits publics et privés.


Transition énergétique

« Nous allons créer une société début 2017 qui sera propriétaire des installations. Celles-ci sont rentabilisées grâce à la rémunération issue de la revente de l’énergie produite. Notre objectif n’est pas de faire des bénéfices mais de réinvestir dans des actions pour accélérer la transition énergétique », soutient Aurore Lopez, une des membres de Citoy’EnR qui présentera ce mercredi leur projet au grand public.

Un moyen pour n’importe quel citoyen de l’agglomération d’apporter sa pierre à la lutte contre le réchauffement climatique, en investissement des sommes qui ne seront pas astronomiques. « L’objectif est de créer une première grappe de projets sur plusieurs toits en même temps. Cela a l’avantage de faire baisser les prix », poursuit la militante.

Loin d’être des doux rêveurs, leur projet a été soutenu parl’incubateur de Toulouse Métropole et la Région, Première Brique. Et ils sont en relation avec des collectivités pour s’installer sur leurs toits.