Toulouse: Une appli pour chasser et géolocaliser les crottes de chiens

SOCIETE Marre des crottes de chien ? L’appli gratuite ByeBye Crottoir, inventée par un Toulousain, permet de les signaler, donc de les éviter. Son but ultime est de les faire évacuer plus rapidement…

Helene Menal

— 

Une crotte de chien. Illustration.

Une crotte de chien. Illustration. — Kainulainen - Lethtikuva Oy - Sipa

« Hier, j’ai repéré trois crottes de chien près de l’école Lakanal et toute une collection au Port Saint-Sauveur ». Rémi Tournier, on l’aura compris, ne flâne pas le nez en l’air dans les rues de la Ville rose. Il regarde ses pieds et sort son radar à étrons canins.​

​Faut dire qu’il est devenu expert en la matière (fécale). Avec deux enfants d’un et trois ans, il a appris bien malgré lui à faire « slalomer la poussette » entre les déjections. Il essaie aussi de revenir les chaussures non crottées des balades familiales au parc. Et, parfois, il échoue.

Bref, cet ingénieur diplômé de Sup’Aéro estime que le problème est devenu « pénible ». C’est d’ailleurs alors qu’il en parlait une énième fois avec son épouse qu’une idée « délire » lui est venue : Créer une « appli anti-crottes », où l’on pourrait les signaler.

Bilan des opérations, grâce au bouche-à-oreille, ByeBye Crottoir, disponible gratuitement pour Android ou iPhone, affiche une centaine de pictogrammes de bronzes fumants dans les rues de Toulouse ce dimanche (et même un à Paris ou a Lyon). Du Map sourcing de crottes qui permet de rentrer les semelles propres.

La carte des crottes signalées à Toulouse le dimanche 5 juin 2016 sur l'appli ByeBye Crottoir
La carte des crottes signalées à Toulouse le dimanche 5 juin 2016 sur l'appli ByeBye Crottoir - ByeBye Crottoir - Capture d'écran

Mais l’ambition de Rémi Tournier est surtout d’indiquer aux services municipaux les lieux où les chiens se sont soulagés pour accélérer le nettoyage. Il a d’ailleurs pris contact avec la mairie.

La mairie prépare sa propre appli

« Cette application va dans le sens de l’histoire », estime Romuald Pagnucco, le conseiller municipal en charge du dossier. Il est ouvert à l’initiative mais dévoile aussi que la mairie prépare sa propre application pour permettre aux Toulousains de donner l’alerte sur les crottes de chien, mais aussi l’urine humaine, les encombrants et autres désagréments, odorants ou pas.

« Les citoyens veulent faire des signalements mais aussi avoir une notification sur leur prise en compte, il faut que nous puissions gérer tout le système, précise l’élu, tout en restant ouverts sur les autres sources ».

Pour l’heure Romuald Pagnucco encourage les habitants à téléphoner à Allô Toulouse. « Nous nous engageons à nettoyer la déjection dans l’heure », rappelle-t-il. Mais rien ne dit que les agents ne pianotent pas sur ByeBye Crottoir pour renifler plus vite l’objet du délit.

Mots-clés :