Toulouse paralysée par des barrages coordonnés

LOI TRAVAIL La Ville rose est paralysée ce jeudi par les opposants à la Loi Travail qui se sont déployés aux aurores pour bloquer les accès stratégiques…

Helene Menal

— 

L'opération "Bloquons tout" a démarré aux aurores. Archives.

L'opération "Bloquons tout" a démarré aux aurores. Archives. — PASCAL PAVANI AFP

Le jeudi noir annoncé dans la Ville rose s’est concrétisé dès l’aube par un ballet très coordonné de blocages et de barrages filtrants sur les accès routiers stratégiques. Les #NuitDebout et les syndicalistes se sont déployés par grappes, le plus souvent d’une centaine de manifestants. Résultat, quasiment tous les axes saturent progressivement, sur le périphérique comme en ville.

>> A lire aussi : Blocages, grève, manifestations... tout savoir sur ce jeudi noir à Toulouse

L’accès à l’aéroport est paralysé. Ils sont aussi aux Minimes, où des pneus ont brûlé, à la Roseraie, au Palays, sur l’avenue de général Eisenhower à Basso-Cambo et même aux Ponts-Jumeaux.

Les opposants à la Loi Travail tractent, offrent parfois les cafés, teintant cette matinée de galère d’un maximum de pédagogie. Plus ou moins bien reçue…

Le réseau de bus est lui aussi très perturbé.

Et c’est une mise en bouche. De nombreuses autres actions sont prévues tout au long de la journée. Sans compter la grande manifestation de 14h30 en centre-ville.