Un buffet chinois à volonté. Illustration.
Un buffet chinois à volonté. Illustration. - 20 Minutes - Sipa

L’addition leur est restée en travers de la gorge et ils ne se sont pas privés pour le faire savoir. La police de Toulouse recherche un groupe d’une vingtaine de personnes qui a saccagé un restaurant asiatique. L’affaire, dévoilée par La Dépêche du Midi, remonte au vendredi 19 février.

>> A lire aussi : Un prof d’Harvard harcèle un restaurant chinois pour 4 dollars

 

Les clients se sont présentés dans cet établissement de l’avenue des Etats-Unis qui propose un buffet à volonté. Un concept qui devrait rendre la cérémonie de l’addition simplissime. Et bien non. Vers 22 heures, au moment de payer, les « convives » se sont mis à ergoter. Pour eux, la note présentée était trop salée, « d’une cinquantaine d’euros » de source policière. Ils ont donc refusé de la payer.

Des coups et un fumigène en guise de paiement

Le couple de gérants ne s’est pas laissé faire et, là, tout a dégénéré. Chaises, couverts, assiettes, les clients récalcitrants ont jeté sur le personnel tout ce qui leur tombait sous la main. Ils ont même frappé le gérant et son épouse. L’un a eu une dent cassée, l’autre une commotion cérébrale. Et, cerise sur le nougat, les vandales ont lancé un fumigène avant de quitter les lieux, toujours en meute.

Mots-clés :