Illustration aéroport Toulouse Blagnac international.
Illustration aéroport Toulouse Blagnac international. - SIPA

Le cœur a ses raisons que la raison ignore… Les policiers ont reçu lundi soir un coup de fil étrange d’une jeune femme qui souhaitait rester anonyme mais dont les propos ont intrigué.

Vers 22h30, cette Toulousaine assure aux policiers « qu’un homme va créer des problèmes » sur le vol Toulouse-Oran, au départ de l’aéroport Toulouse-Blagnac ce mardi matin. Elle indique qu’elle détient cette information « de l’ex-mari d’une connaissance », mais refuse d’en dire plus et de donner son nom.

« Un problème sur le vol Toulouse-Oran »

Après avoir raccroché avec cette discrète informatrice, les policiers préviennent les renseignements territoriaux et identifient le numéro d’appel. Alors que la Brigade anticriminalité est envoyée sur place, la jeune femme rappelle, donne son identité et avoue que son coup de fil était un canular pour se venger de son ex-compagnon après une rupture amoureuse douloureuse.

>> Lire aussi : La fausse alerte à la bombe conduit des Toulousains à la barre du tribunal

La trentenaire a été interpellée et placée en garde à vue dans la nuit pour « appel malveillant et dénonciation mensongère ayant entraîné des recherches inutiles ». Elle a été relâchée mardi matin après avoir opté pour une procédure de « plaider coupable ».

Mots-clés :