Un homme avait envoyé plus de 1.500 messages et appels malveillants à son ancienne compagne en moins d'un mois. Illustration.
Un homme avait envoyé plus de 1.500 messages et appels malveillants à son ancienne compagne en moins d'un mois. Illustration. - Pouzet / Sipa

Ses arguments n’ont pas convaincu le tribunal correctionnel de Toulouse. Après avoir été arrêté mercredi par les gendarmes de Frouzins, en Haute-Garonne, un jeune homme de 23 ans a été condamné à neuf mois de prison, dont cinq ferme, rapporte La Dépêche du Midi. Il avait adressé 1.535 appels ou messages à son ex-compagne en seulement quatre semaines.

L’homme a récidivé depuis sa cellule

Lui affirme avoir voulu récupérer ses papiers. Mais les messages expédiés tenaient plus de l’insulte que de la requête administrative… En outre, après son interpellation, l’intéressé s’est servi du même téléphone depuis sa cellule, pour envoyer de nouveaux SMS malveillants à son ex et aussi s’en prendre à la justice et aux forces de l’ordre sur les réseaux sociaux.

Bref, il a aggravé son cas alors qu’il n’en était nul besoin, puisque l’homme s’était également servi de l’identité du frère de son ancienne copine pour acheter une voiture. Un acte qui a aussi pesé dans la condamnation prononcée par le tribunal toulousain.

Mots-clés :