Un ours dans les Pyrénées
Un ours dans les Pyrénées - ONCFS / Equipe ours / réseau ours brun

Et un de plus. La Catalogne, par la voix de son responsable de la politique environnementale, Fernando Miralles, vient de confirmer l’arrivée d’un ours, originaire de Slovénie, au printemps sur le versant espagnol des Pyrénées. Plume, Callisto et Bouba auront en mai prochain un nouveau camarade pour arpenter les cimes des Pyrénées.

Ce lâcher n’est pas un scoop. Il est prévu de longue date dans le cadre du programme européen « Piroslife », dont l’objectif est de limiter les problèmes de consanguinité au sein de la population de plantigrades, estimée à une trentaine d’individus. Car le dernier lâcher pour renforcer la population d’ours bruns date de 2006.

 

Depuis, le mâle Balou est mort. Et depuis 19 ans, Pyros règne quasiment sans partage sur le massif, laissant peu de jeunes adultes prendre leur part au repeuplement naturel des Pyrénées. Il est le géniteur d’une majorité des ours nés dans les Pyrénées depuis sa réintroduction. Mais ce serial lover commence à vieillir. Agé de 28 ans, il n’est plus aussi fringant qu’à son arrivée.

Les associations pro-ours applaudissent

Une annonce dont se félicitent les associations de défense de l’ours qui se heurtent côté français au mutisme du gouvernement sur ces questions.

Bonne nouvelle ! Nos amis Espagnols confirment le lâcher d’un ours ce printemps ! : o))

Posté par Pays de l’Ours - Adet sur jeudi 18 février 2016

Ils ont d’ailleurs attaqué l’Etat pour que celui-ci se mette en conformité avec la législation européenne sur le maintien d’une population ursine viable dans les Pyrénées.

>> Lire aussi : Les pro-ours trouvent que Ségolène Royal manque de « bravitude », ils attaquent en justice

Mots-clés :