Illustration SMS
Illustration SMS - CLOSON DENIS/ISOPIX/SIPA

Insultes, menaces de mort. Il a passé en moyenne dix-sept appels malveillants par jour à son ex-compagne, dont le calvaire a duré plus de six mois. Un Carcassonnais de 48 ans vient d’être condamné pour ce harcèlement téléphonique. Selon le quotidien L’Indépendant, les enquêteurs ont recensé pas moins de 3 091 appels ou SMS, entre le 1er février et le 31 juillet 2015.

Déjà condamné pour violences conjugales

Le début de cauchemar coïncide avec une première condamnation pour violences conjugales sur la même victime, partie après huit ans de vie commune. Loin de comprendre la leçon, il a donc décidé de se venger.

>> A lire aussi : Un sexagénaire appelle plus de 75 fois les gendarmes en deux heures

L’homme ne s’est pas déplacé à son procès. Il a été condamné à six mois de prison avec sursis, assorti de deux ans de mise à l’épreuve. Il lui est aussi interdit d’approcher la victime.

Mots-clés :