Des troncs de platanes le long du canal du Midi, le 1er mars 2012
Des troncs de platanes le long du canal du Midi, le 1er mars 2012 - Pascal Guyot AFP

La Canal du Midi fêtera en novembre les 350 ans de l’édit royal officialisant sa construction. Un anniversaire en demi-teinte alors que ses berges sont mitées par le chancre coloré et qu’il joue son avenir. Le point chiffré sur ce dossier.

>> A lire aussi : Le chêne retenu pour remplacer les platanes malades du Canal du Midi

Un seul nouveau foyer en Haute-Garonne

C’est presque une bonne nouvelle. Après avoir atteint le Lauragais et Castanet, la contamination par le chancre n’a pas explosé et Toulouse reste épargnée… pour l’instant. Voies navigables de France (VNF), le gestionnaire du Canal, n’a détecté qu’un seul nouveau foyer haut-garonnais au cours de son dernier sondage, réalisé à la fin de l’été. Il se situe à Ayguevives.

4.500 platanes abattus en 2015

Ce chiffre, communiqué mardi, porte à 14.000 le nombre d’arbres malades abattus depuis le début de l’épidémie, soit un tiers des végétaux ombrageant les berges.

5.800 replantations pour l’instant

VNF doit planter 1.900 nouveaux arbres en tout d’ici la fin de cet hiver et 1.700 de plus l’hiver prochain. L’ensemble des replantations atteindra alors les 5.800 « sujets ». L’accélération du processus est due au choix d’abandonner les espèces de remplacement trop exotiques au profit de bons vieux arbres rustiques bien locaux comme le chêne feuillu ou l’érable plane.

Trois ans d’expérimentation pour un « vaccin »

Après maints reports et annonces d’abandon, ça y est. Marc Papinuti, le directeur général de VNF, vient de signer avec la société haut-garonnaise CETEV un accord pour expérimenter un remède, injecté à même l’arbre, et qui pourrait représenter une alternative à l’abattage. Le test va durer « trois ans » sur des sujets malades ou des « arbres placebos » et sur des sites « tenus secrets ».

5.800 généreux donateurs

Pour l’heure, 5.800 amoureux du patrimoine ont répondu à l’appel au don lancé par VNF pour financer la replantation. Ils ont permis de récolter 435.000 euros qui s’ajoutent au 1,4 million d’euros mis au pot par le club des entreprises mécènes. C’est généreux, mail il faudra réunir 200 millions sur 20 ans pour sauver le Canal, dont 60 millions via les dons.

 

Les petits ruisseaux faisant les grandes rivières, la course pédestre « 1, 2, 3 Canal » est reconduite à Toulouse. Elle aura lieu le 10 avril et sera parrainée par Fabien Pelous.

Mots-clés :