Le milieu offensif du TFC Oscar Trejo (à gauche) face au milieu nantais Adrien Thomasson lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 6 février 2016.
Le milieu offensif du TFC Oscar Trejo (à gauche) face au milieu nantais Adrien Thomasson lors du match de Ligue 1 au Stadium de Toulouse, le 6 février 2016. - P. Pavani / AFP

Un spectacle piteux, une enceinte dépeuplée (11.570 spectateurs) et frondeuse pour, au final, un tout petit 0-0. Le Stadium de Toulouse a vécu un nouveau samedi noir avec ce TFC – Nantes (0-0). L’avant-dernier de Ligue 1 reste à six points du premier non-relégable et ne fournit toujours aucun indice laissant croire à un prochain rétablissement.

« On casse une dynamique de quatre défaites, avance pourtant le milieu Alexis Blin. Il faut s’appuyer sur notre solidité avec un meilleur fonds de jeu pour gagner des matchs. » La « solidité » en question doit beaucoup à la prestation du jeune Alban Lafont, auteur de plusieurs arrêts de haut vol face aux attaquants nantais, dont Emiliano Sala (26e, 73e) et Adryan (66e, 67e). Hélas, le gardien est sorti blessé à un quart d’heure de la fin.

>>Lire aussi : Meilleur Toulousain du match, le gardien Alban Lafont absent plusieurs semaines ?

Pour le reste, le TFC, aligné dans un nouveau schéma en 4-2-3-1, a étalé toute son impuissance, en particulier offensive. « Nous avons manqué de fraîcheur pour déstabiliser davantage les Nantais, plaide Dominique Arribagé. L’accumulation des matchs depuis début janvier pèse un petit peu. Il fallait clairement gagner ce soir, on sait qu’il faudra faire beaucoup mieux pour se sauver. »

Avec lui ? En tout cas, si les supporters ultras des Indians ont réclamé sa démission, l’entraîneur ne compte pas les écouter. « Je reste combatif, volontaire et je vais chercher l’inspiration pour permettre à l’équipe de sortir de là. »

Des Toulousains parfaitement inoffensifs

S’il est maintenu par le président Olivier Sadran, le technicien devra trouver une formule magique pour transformer Oscar Trejo en meneur décisif et Aleksandar Pesic en attaquant dangereux. Et que dire de Wissam Ben Yedder, invisible depuis plusieurs matchs ? « Il nous a manqué un peu de réussite sur certaines occasions », ose Marcel Tisserand. Hormis un raid du capitaine Jean-Daniel Akpa Akpro (11e), on cherche encore les opportunités dont parle le défenseur…

Ce TFC, seulement supérieur à Troyes dans ce championnat, a le profil parfait du futur relégué à moins d’un sursaut aussi rapide que spectaculaire. « Nous avons un gros mois de février contre des concurrents directs (Montpellier, GFC Ajaccio), poursuit Arribagé. Avec un peu plus de fraîcheur, on verra si on est capable de battre ces équipes-là. » Sinon, le printemps à Toulouse aura déjà des airs de Toussaint.

 

Mots-clés :