Un élevage de canards.
Un élevage de canards. - XAVIER VILA/SIPA

La grippe aviaire, ça les gave. Et ça risque de faire bien pire à la filière qu’ils représentent. Après les mesures prises par le gouvernement pour éradiquer l’épizootie de grippe aviaire qui sévit depuis plusieurs semaines dans les départements du Sud-Ouest, des éleveurs de palmipèdes originaires de Midi-Pyrénées ont décidé de monter au créneau. Ils sont opposés au gel de production décidé dans les 18 départements touchés.

>> Lire aussi Grippe aviaire, les élevages vidés dans 18 départements du sud-ouest

Pour se faire entendre, ils ont créé une page Facebook et lancé une pétition sur le site change.org. « Le gouvernement veut imposer un décret obligeant la filière des canards gras à ne pas produire de palmipèdes durant au moins 5 mois ! Avant que toutes les familles qui dépendent du canard ne soient décimées, il faut à tout prix stopper le projet de décret que le gouvernement veut mettre en place », plaident ses initiateurs.

Baisse d’un tiers de la production de foie gras en 2016

Ils évoquent les « incohérences » des mesures prises par le gouvernement, rappelant que l’abattage des palmipèdes de particuliers n’a pas été décrété. « On va difficilement demander aux canards sauvages de ne pas sortir des départements concernés par les mesures », ironisent-ils.

Tous réclament un assouplissement des mesures. A terme, ils craignent un effondrement de leur production, non compensé par les aides de l’Etat.

>> Lire aussi : La production de foie gras devrait baisser d’un tiers en 2016

Mots-clés :