Un faux Dark Vador s'en prend dans des vidéos à la municipalité de Pezens, dans l'Aude.
Un faux Dark Vador s'en prend dans des vidéos à la municipalité de Pezens, dans l'Aude. - YouTube

A moins d’avoir vécu en ermite ces derniers mois, il est impossible d’ignorer que le septième épisode de « Star Wars » est sorti en décembre au cinéma. Cependant, dans un petit village de l’Aude proche de Carcassonne, la célèbre saga en est déjà à son dixième opus…

Depuis décembre, un mystérieux Dark Vador publie en effet sur YouTube des vidéos de quatre à cinq minutes, intitulées « Pezens Wars », dans lesquelles il s’en prend à la municipalité de Pezens, et en particulier à son maire Philippe Fau, rebaptisé Luke Skywalker.

« La prétendue rébellion » et « Jar Jar Binks, producteur de cucurbitacées »

Le légendaire méchant imaginé par Georges Lucas juge en effet que « la prétendue rébellion s’est emparée des clés de la commune », forte d’environ 1.400 habitants, lors des élections de mars 2014.

Avec son souffle légendaire, mâtiné d’accent du midi, Dark Vador dénonce un prétendu clientélisme, dont bénéficierait notamment un certain « Jar Jar Binks, producteur de cucurbitacées », mais aussi, pêle-mêle, l’abus de la vidéo-surveillance, le mauvais état d'un drapeau français et, plus globalement, une mauvaise gestion.

Le stade est « resté ouvert toute la nuit, même la buvette »

Ainsi, dans l’épisode IX, l’impressionnant Seigneur Sith indique que le stade de Pezens est « resté ouvert toute la nuit, même la buvette ». « J’aurais eu besoin d’un frigo, j’aurais pu repartir avec », affirme-t-il. Contacté par Midi Libre, le maire Philippe Fau n’a pas souhaité faire de commentaires sur le sujet.

Le Dark Vador audois, dont la véritable identité n’est pas encore connue, fait également sa publicité via des affiches disposées le long de la route, aux alentours de Carcassonne. Malgré un joli travail de montage et la reprise de la musique originale de John Williams, ses vidéos ne concurrencent toutefois pas encore la saga dont elles sont inspirées. L’épisode I de « Pezens Wars », le plus populaire à ce jour, affichait à peine plus de 1.600 vues samedi matin.

Mots-clés :