VIDEO. Toulouse: Ils veulent mettre des micro-algues dans toutes les assiettes

ECONOMIE Une start-up toulousaine veut créer du petit électroménager pour produire chez soi des micro-algues…

Beatrice Colin

— 

Le prototype de phytotière, sorte de yaourtière pour cultiver des micro-algues chez soi, développé par la start-up toulousaine Alg&You.

Le prototype de phytotière, sorte de yaourtière pour cultiver des micro-algues chez soi, développé par la start-up toulousaine Alg&You. — Alg & You

Elle a des vertus antioxydantes mais surtout des valeurs nutritionnelles incomparables. La spiruline, une micro-algue très tendance, pourrait être l'une des solutions pour régler des problèmes de carences alimentaires dans certains pays. Mais aujourd’hui elle est chère.

Petit électroménager producteur de micro-algues

D’où l’idée de jeunes Toulousains de développer des systèmes de production innovants, que ce soit pour les particuliers ou les industriels.

« Ça pousse vite, cela consomme peu d’énergie et peu d’eau et nécessite peu de place, c’est l’œuf de demain. Nous avons eu l’idée de concevoir des yaourtières de phytoplanctons, appelées phytotières, pour cultiver de la spiruline sous forme fraîche », explique Georges Garcia, d’Alg & You.

Pour transformer leur projet, ils ont dans un premier temps créé une association, la Voie Bleue, qui a bénéficié du soutien de Première Brique, l’incubateur d’innovation sociale de Toulouse Métropole.

Puis pour créer leur premier prototype, les cinq salariés ont monté la jeune start-up Alg & You et se sont associés au centre Ifremer de Nantes, au Laboratoire d’ingénierie des systèmes biologiques et des procédés (Insa/CNRS/Inra) mais aussi à la marque d’électroménager SEB.

Et leur idée, aujourd’hui concrétisée par le projet PLAISIR - pour Production locale d’aliments immergés, sains, innovants et renouvelables - a fait mouche auprès des pouvoirs publics. Ils viennent en effet d’être désignés lauréats, pour la seconde fois, du Concours mondial d’innovation 2030.

Loin de se limiter à un usage domestique, Alg & You planche sur les possibilités d’appliquer leur système de production de micro-algues fraîches à une échelle plus industrielle.

Dans des biscuits aussi

La société innovante a ainsi passé un accord avec le deuxième vendeur de biscuits en France, le groupe montalbanais Poult.

« Leur entreprise perd de la chaleur que nous avons exploitée pour produire nos algues. Cela rentre dans le cadre de l’économie circulaire, puisque les algues produites pourront demain rentrer dans la composition des biscuits. Il y a déjà des expérimentations d’introduction de spiruline dans des tartelettes », explique Alexandre Besson, directeur général d’Alg & You.