Toulouse: Le boum qui a effrayé la ville n'était qu'un avion passant le mur du son

INSOLITE Le retentissement d’une déflagration ce jeudi en fin de matinée a réveillé la peur d'une catastophe comme celle d'AZF…

Beatrice Colin

— 

Un Rafale lors du salon du Bourget.

Un Rafale lors du salon du Bourget. — IBO/SIPA

A quatre jours du 14e anniversaire de la catastrophe de l'usine AZF, le « boum » entendu dans la Ville rose et au-delà aux environs de 11 h 45 a rappelé de mauvais souvenirs aux Toulousains.

 

De quoi effrayer nombre d’entre eux qui s’en sont émus sur les réseaux sociaux, cherchant à savoir ce qui s’était passé.

Mais le « boum » n’avait rien d’explosif. Comme en octobre dernier, il s’agit d’un avion de l’armée de l’air qui a franchi le mur du son.

« C’est un avion de chasse de type Rafale en entraînement. Il revenait de Solenzara (Corse) pour rentrer à sa base de Mont-de-Marsan, lorsqu’il a demandé à passer en mode supersonique, alors qu’il se trouvait au-dessus de la mer. Cela lui a été accordé, mais la déflagration a suivi l’avion », indique le Service d’information et de relations publiques des armées (Sirpa).