Toulouse: Quand les «cerveaux» font leur one-man-show

INSOLITE Quinze doctorants vont relever le défi de résumer leur thèse, en trois minutes, sur scène et en public... 

Helene Menal

— 

Un cours de mathématiques. Illustration

Un cours de mathématiques. Illustration — FREDERIC SCHEIBER / 20 MINUTES

Votez pour le chercheur le plus clair et concis. C'est le concept de la finale régionale du concours «Ma thèse en 180 secondes» qui aura lieu en public mardi 7 avril au Muséum.

La soirée est organisée par le CNRS et l'université fédérale de Toulouse qui n'ont pas lésiné pour préparer à la battle finale les quinze doctorants présélectionnés. Ils sont coachés par un metteur en scène et une chercheuse spécialisée dans la circulation de l'information scientifique.

Il faut au moins ça quand on pense par exemple que Pierre Monmarché, un étudiant de Paul-Sabatier va tenter de rendre fun et intelligible par tous une thèse intitulée «Hypocoercivité: Approches alternatives et applications aux algorithmes stochastiques»...

Le public vote

Evidemment, c'est un jury de connaisseurs qui choisira le lauréat. Mais le vote du public sera également pris en compte. Le «cerveau» qui présente le mieux ira défendre les couleurs de la Ville rose à Nancy (Meurthe-et-Moselle) le 3 juin lors de la finale nationale de ce drôle de concours né en 2008 en Australie.