Un échantillon de graines. Illustration.
Un échantillon de graines. Illustration. - M. Bureau - AFP

A partir de samedi, les Toulousains pourront aller chercher leurs laitues ou leurs carottes au milieu des bonnes feuilles. Au premier étage de la médiathèque José-Cabanis plus exactement. L'établissement de l'arche Marengo ouvre en effet une «grainothèque» sur le principe du libre troc. 

 

«Elle s'adresse à tous les habitants de Toulouse et du Grand Toulouse usagers des bibliothèques et nous voulons y mettre en avant les valeurs d'échange et de partage», explique Sophia Belkacem, conseillère municipale déléguée aux bibliothèques. Pour peaufiner le concept, né aux Etats-Unis, la mairie a fait appel à des associations spécialisées comme Graines de Troc ou Partageons les jardins, qui ont mobilisé leurs bénévoles.

Un cube pour picorer ses graines

La grainothèque se présentera sous la forme d'un cube. N'importe quel jardinier pourra y amener son petit sachet de graines, en indiquant la date, la variété et la provenance. «Il y aura des sachets vides qui permettront aux emprunteurs de prendre exactement la quantité de graines dont ils ont besoin, explique Sarah Vourgeais, animatrice réseau à Partageons les jardins. Le troc libre fonctionne sur la confiance. Naturellement, un débutant n'aura rien à échanger. Pour lui, l'échange se fera sur la durée».

Pour le lancement de samedi, un atelier d'échange et de partage d'expérience est prévu (de 15h à 17h). Les débutants y apprendront notamment qu'il est encore un peu tôt pour démarrer son potager d'extérieur.

Mots-clés :