Barrage de Sivens: Des cabanes de zadistes détruites par des agriculteurs

SOCIETE La tension est montée d'un cran à Sivens ce mercredi entre les zadistes et les agriculteurs pro-barrage qui bloquent le site depuis lundi...

20 Minutes avec AFP

— 

Lundi, des anti-barrage,sur le site de Sivens.

Lundi, des anti-barrage,sur le site de Sivens. — AFP

Des agriculteurs qui bloquent les entrées du site de Sivens ont pénétré mercredi sur la zone et ont détruit des constructions des zadistes anti-barrage.

«Nous assistons à des scènes de guérilla», a indiqué dans la journée le président du syndicat agricole FDSEA du Tarn, Philippe Jougla, présent avec quelque 200 pro-barrage à l'entrée de la ZAD. «Des agriculteurs sont rentrés sur l'un des quatre points de rassemblement des zadistes, dit 'le califat'. On a démonté un chapiteau et des cabanes», a-t-il ajouté.

Chapiteau démantelé

Selon un des «zadistes», les agriculteurs auraient «mis le feu à une bergerie qui abritait des chèvres, des moutons et des chiots, sans faire de victime car le feu a été rapidement circonscrit». Deux cabanes auraient ainsi été détruites et le chapiteau des zadistes démantelé.

A Gaillac, la tension était aussi en train de monter en fin d'après-midi, là où étaient réunis les pro-zadistes voulant pénétrer sur le site. «Ils ont caillassé une de nos voitures. Ils sont rentrés dans des fermes. On les a coursés», a indiqué Philippe Jougla.

En fin de journée, le préfet du Tarn, Thierry Gentilhomme, a condamné «avec une grande fermeté l'agression dont a été victime hier, sur le site de Sivens, un agriculteur blessé à une main d'un coup de serpette. Cet agriculteur a déposé plainte ce matin à la brigade de gendarmerie de Lisle-sur-Tarn». Une enquête va être diligentée sous l'autorité du Procureur de la République d'Albi pour identifier l'auteur des faits.

Mots-clés :