Aéroport de Blagnac: Le collectif contre la privatisation demande la saisie du service anti-corruption

ECONOMIE Les membres du collectif sollicitent l'aide des collectivités locales dans leur démarche...

Beatrice Colin

— 

Zone d'embarquement et d'enregistrement des passagers à l'aéroport de Toulouse Blagnac. 26/012012 Toulouse

Zone d'embarquement et d'enregistrement des passagers à l'aéroport de Toulouse Blagnac. 26/012012 Toulouse — FRED SCHEIBER / 20 MINUTES

Ils ont décidé de multiplier les recours avant la signature de la vente des parts de l'Etat au consortium chinois Symbiose.

Les membres du Collectif unitaire contre la privatisation de la gestion de l'aéroport de Toulouse Blagnac viennent de lancer un appel aux présidents de la Région, du Département et de Toulouse Métropole pour qu'ils saisissent le service central de prévention de la corruption.

«Nous n'accusons personne, nous nous posons des questions. D'un point de vue économique ce dossier est curieux : en septembre cet aéroport valait 150 millions d'euros et d'un coup quelqu'un sort le chéquier pour payer le double, pourquoi une telle dépense», s'interroge Christophe Lèguevaques, l'avocat du collectif.

Paradis fiscaux

Dans son viseur, les responsabilités réelles de la SNC Lavalin dans ce dossier. Cette société, qui a des démêlées avec la justice canadienne pour des affaires de pots-de-vin, a été présentée comme un appui technique au consortium chinois.

L'installation de certaines sociétés du consortium dans des paradis fiscaux interroge aussi le collectif qui ne peut pas saisir directement le service anti-corruption. «Pour nous rassurer, nous demandons donc à chacune des collectivités de saisir ce service qui a les moyens d'investigations que nous ne possédons pas», poursuit Christophe Lèguevaques.

Après le rejet de sa procédure de référé suspension pour «excès de pouvoir» par le Conseil d'Etat, l'avocat a déposé «une requête devant la Commission d'Accès aux documents administratifs (Cada)» pour obtenir des documents, notamment le pacte d'actionnaires qui engage l'Etat et le consortium.